A la recherche des placements les plus rentables : par William Colbes, journaliste, Financial Journal

0
45

Tout investisseur rationnel cherche à obtenir les investissements les plus rentables. Cependant chaque investisseur a des caractéristiques uniques et une tolérance au risque qui lui est propre. Un des concepts les plus importants dans le monde de la finance est le concept de Risk-Return Trade off. Pour dire les choses simplement, un investisseur acceptant de prendre des risques plus élevés peut espérer obtenir des performances plus intéressantes. Comparer les investissements immobiliers aux investissements en actions est un bon moyen d’illustrer ce concept. La plupart des investisseurs considèrent les actions comme plus risquées que les biens immobiliers en grande partie parce qu’ils estiment que celles-ci fluctuent de manière plus importante. Ce constat est en grande partie vrai. Cependant, les actions représentent également dans le même temps le meilleur, et de loin, type d’actif en termes de performance sur le long terme. Les dernières années n’ont fait que confirmé cette tendance et la grande majorité des actionnaires à travers le monde ont enregistré de larges bénéfices en bourse. 

Bien évidemment, il n’existe pas un seul marché boursier. Il en existe de très nombreux et qui ne réagissent pas nécessairement de manière uniforme entre eux. Il est possible d’appréhender les résultats à travers l’étude de trois grand groupes que sont le marché Américain, les marchés européens et enfin les marchés émergents. 

a. Marché Américain

Le marché boursier américain reste de nos jours le marché le plus important et le plus influent au monde. Son pouvoir est encore inégalé, même s’il ne fait aucun doute que des pays tels que la Chine ou dans une moins mesure l’Inde ne cessent de combler leurs retards. Les principaux indices américains que sont l’indice Dow Jones et le S&P 500 ont connus une performance relativement similaire en 2016. L’indice Dow Jones affiche en effet une performance annuelle de + 13,54%. De même, l’indice S & P 500 enregistre une belle performance avec un gain annuel d’environ + 10%. Ces performances ne tiennent pas comptent des dividendes perçus, ce qui signifie tout simplement qu’un investisseur qui aurait réussi à performer aussi bien que les indices, aurait en réalité enregistré un rendement supplémentaire de 2 à 3% sur l’année. Bien sûr, nous parlons de la moyenne et certaines actions ont sous-performé les indices tandis que d’autres les ont surpassés. C’est notamment le cas de Berkshire Hathaway, société holding du milliardaire américain Warren Buffet, qui a enregistré une performance de +23,42% sur l’année. Dans l’ensemble, investir dans les marchés boursiers américains en 2016 s’est révélé être une excellente idée. Il est aussi intéressant de noter qu’investir dans les marchés boursiers américains n’a jamais été aussi facile que cela soit pour les résidents américains bien entendu mais aussi pour les investisseurs étrangers. A condition que vous avez au moins quelques milliers de dollars à investir, il existe de nombreuses façons de procéder. Parmi les courtiers les plus populaires aux États-Unis on retrouve les courtiers renommés tels que Etrade, Ameritrade et Fidelity.

Au niveau des fonds on pourra noter Robeco US Premium Equities spécialisé sur les grandes capitalisations ou encore Schroder ISF US Small & Mid Cap Eq gérée par Jenny B Jones reconnue pour les solides performances de ses portefeuilles lors des périodes de replis général des indices. 

b. Marchés Européens

2016 a également été une bonne année dans son ensemble pour les marchés boursiers européens malgré de fortes disparités régionales. C’est en effet du côté de l’Europe de l’Est qu’il fallait se tourner pour trouver les meilleures performances. Le marché hongrois a ainsi enregistré une performance remarquable de + 36%, tandis que des pays comme la Croatie ou la Bulgarie enregistraient des performances annuelles elles aussi supérieurs à +20%. Les marchés d’Europe occidentale ont eux aussi, pour la majorité, enregistré des gains mais moins importants que dans le reste du continent. En France, le CAC 40 a enregistré une augmentation sur l’ensemble de l’année de près de 5%.

Au Royaume uni, le FTSE 250, plus axé sur le marché domestique que le FTSE 100, enregistre une hausse de +3.7%.  De la même manière que pour les marchés boursiers américains, les performances affichées ici pour les marches Européens ne tiennent pas compte des dividendes. Il existe aujourd’hui de nombreuses façons d’investir dans les actions européennes et les courtiers les plus populaires en Europe incluent Saxo Bank, Degiro et CapTrader. En ce qui concernes les fonds, on pourra noter Amiral Gestion, Société de gestion indépendante créée en 2002 par François Badelon, un ancien de la Financière de l’Échiquier, avec un portefeuille centré notamment sur les valeurs moyennes. 

c. Marches Asiatiques et émergents 

Les pays émergents sont les économies les plus dynamiques du monde. Les deux géants asiatiques que sont la Chine et l’Inde, ont connu des fortunes diverses en 2016. Le marché boursier chinois est resté essentiellement inchangé, tandis que le principal indice boursier indien a fini l’année sur une hausse de plus de 11%. Les experts financiers sont en désaccord sur l’avenir immédiat de ces bourses mais tout le monde s’accorde sur leur énorme potentiel sur le long terme. Les investisseurs en Inde sont particulièrement optimistes, le taux de croissance du pays étant actuellement légèrement plus élevé que celui de son voisin chinois. Il en va de même pour le Vietnam, qui est un pays certes beaucoup plus petit que l’Inde mais qui connaît une très forte croissance et un marché boursier en pleine expansion. La bourse vietnamienne a d’ailleurs fini 2016 sur une belle performance de près de +15%.

Lorsque l’on associe les notions d’actions et de pays émergents on obtient un cocktail détonant où les potentiels de gains sont très importants mais les risques associés le sont tout autant. Investir dans les marchés émergents nécessite de solides connaissances financières et plus souvent exige une connaissance approfondie du pays dans son ensemble. Plusieurs fonds et sociétés de conseil financier aident leurs clients à investir dans ces marchés spécifiques. Parmi les bilingues aux performances reconnues, on retrouve Fonds Desjardins, un fonds d’investissement canadien, Anh Thomas Investment un cabinet de conseil international base au Vietnam et aux Etats-Unis et HSBC, qui peut se targuer d’être la troisième plus grande banque au monde depuis sa création et la première banque étrangère en Chine. 

Ma biographie :

Je m’appelle William Colbes. Je suis généralement décrit comme un journaliste très articulé et professionnel avec des techniques d’interview très efficaces. Je ne demande pas à être payé pour mon article à l’heure actuelle puisque j’essaie d’étendre ma présence en ligne. En fait, la plupart de mes articles précédents ont seulement été publiés en anglais et en version papier.

For a more detailed profile please visit my LinkedIn page: https://www.linkedin.com/in/william-colbes-439101151/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE