Anytime passe la barre des 100 000 clients et devient rentable

0

Créée en Belgique en 2014 par Damien Dupouy et Thierry Peyre, la néobanque Anytime annonce avoir atteint dès janvier 2019 le cap des 100 000 clients professionnels. Alors qu’une étude publiée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en octobre 2018 montre que plus de 80 % des Fintech et Insurtech n’ont pas atteint le seuil de rentabilité, Anytime est rentable depuis août 2018 et compte accélérer son développement. Interview avec son CEO, Damien Dupouy.

 

100 000 clients professionnels répartis dans toute la France

Anytime se positionne comme une néobanque pour les particuliers et les professionnels mais aussi comme un agrégateur de services financiers. Après le lancement de ses premiers produits destinés aux adolescents en 2014, la Fintech s’est recentrée sur le compte professionnel destiné aux entreprises, aux professionnels et aux indépendants. « Notre vision s’est dessinée progressivement, en fonction des retours de nos clients. Nous ne voulons pas remplacer les banques, mais plutôt améliorer l’expérience utilisateur en simplifiant son accès, ses outils et en offrant une palette de services pour faciliter la vie de nos clients », explique Damien Dupouy.

Après une première levée de fonds de 5 millions d’euros en 2016 avec Seventure (Prestashop, SumUp, IDNow, Mailjet, ChronoTruck), Anytime continue son accélération sur le marché des professionnels et a atteint en janvier 2019 le seuil des 100 000 clients professionnels. La clientèle d’Anytime est constituée de freelances (75 %) et d’entreprises ayant au moins 3 salariés (25 %) Les clients sont répartis dans toute la France et utilisent leur carte Mastercard dans une quarantaine de pays. C’est notamment pour cette raison que la startup a supprimé les frais de change à l’international alors que les banques traditionnelles les facturent 2 % en moyenne. « Les offres Solo, Premium, Professionnel et Entreprise permettent à nos clients d’avoir un partenaire qui peut les accompagner tout au long du développement de leur activité. Nous sommes capables d’accompagner un freelance mais également une société du CAC 40. Ce qui fait notre force c’est aussi l’écoute et la disponibilité de nos conseillers. Anytime est la seule néobanque dédiée aux professionnels à avoir développé une API qui permette d’intégrer des briques bancaires ou lier Anytime à l’UX des grandes entreprises et des startups », précise Damien Dupouy.

 

Un volume d’activité multiplié par plus de 400 % en un an

Entre janvier 2018 et janvier 2019, Anytime a vu son volume d’activité multiplier par plus de 400 %. En 2018, la néobanque a démontré au marché la viabilité de son modèle et sa complémentarité avec les banques traditionnelles. Elle devient ainsi la seule dans l’univers des Fintech à avoir atteint un équilibre financier en un temps record. Aujourd’hui, les deux principales sources de revenus de la néobanque sont : l’abonnement mensuel avec 4 formules (Solo, Premium, Professionnel ou Entreprise) et la commission interchange reversée par Mastercard.

« Pour accélérer sur le marché de la néobanque pour les professionnels, un développement à l’international est inévitable », précise Damien Dupouy. Anytime proposera d’ici septembre un compte en devises GBP avec des cartes Mastercard et accompagnera les entreprises françaises au Royaume-Uni. La startup devrait se lancer d’ici la fin de l’année dans 3 ou 4 pays européens. « Nous croyons plus que jamais qu’il y a une réelle complémentarité entre les banques, les assureurs et les néobanques et d’ici quelques mois, nous verrons de nouvelles offres communes sortir pour conquérir un nouveau segment de marché ou se lancer dans de nouveaux pays », conclut Damien Dupouy.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE