Aston iTF, éditeur de logiciel SAAS, vient de publier son Livre Blanc : le guide du crédit manager augmenté.

0

Ce guide du crédit manager augmenté vous permettra de bénéficier d’une analyse complète du métier du crédit manager, des actions à mettre en place, ou comment aller au contact du client. Vous y découvrirez également comment, de la relance des  factures impayés, le Credit Manager devient un acteur central de l’entreprise, un garant du DSO et de l’optimisation du BFR.

Améliorer le résultat net et générer de la trésorerie en pilotant la gestion du poste Clients sont  les deux missions ultimes du crédit manager.  Pour être optimale, la relance des clients doit être fine, adaptée et intelligente, en coordination avec les commerciaux et l’administration des ventes.

Avec Aston iTF, le Credit Manager participe à la transformation digitale de son métier et devient un Credit Manager augmenté. Il devient l’indispensable point de contact entre la Direction Commerciale et la Direction Générale.

 Toutes ces analyses sont illustrées par des chiffres clés, des retours d’expériences, et de nombreux témoignages de consultants spécialisés dans la digitalisation du poste Clients, de Credit Managers et de factors.

 Découvrez le témoignage de M. Latreuille, président de l’association française des crédit manager (AFDCC) :

« LES ENTREPRISES PRENNENT LA MESURE DU CARACTÈRE ESSENTIEL DU CREDIT MANAGER LORSQUE, MALHEUREUSEMENT, ELLES SUBISSENT LA DÉFAILLANCE D’UN CLIENT MAJEUR DANS LEUR ACTIVITÉ.

Cette prise de conscience tardive replace alors la notion de Credit Management au cœur des préoccupations des Directions Générales. Depuis 48 ans, l’AFDCC s’applique à faire valoir les spécificités et le ROI des Credit Managers.

Ces années d’effort portent désormais leurs fruits, et progressivement, la vision change. La crédibilité́ de la fonction est de moins en moins remise en question. Parce que le Credit Manager joue un rôle pivot entre la direction commerciale et la direction financière. Il se généralise dans les entreprises qui revendiquent un chiffre d’affaires supérieur à 200 millions d’euros. Mais la situation est très différente dans les entreprises de taille plus modeste. Et pourtant !
C’est bien dans les PME et les ETI, par nature plus vulnérables au plan financier que les très grands comptes, que la fonction de Credit Manager est susceptible d’être déterminante.

L’un des leviers pour assurer à la profession le rayonnement qui lui revient, c’est encore la formation. L’AFDCC est parvenue depuis 2 ans à formaliser un Mastère 2 professionnalisant. Ce diplôme habilité d’État constitue un aboutissement de plusieurs années d’efforts qui avaient déjà permis l’émergence de trois autres formations (agent de recouvrement, chargé de recouvrement, et analyste crédit). Cette structuration et cette reconnaissance de savoir-faire spécifiques confèrent à ces professionnels toute la légitimité dont ils ont besoin au quotidien dans leurs fonctions, pour faire entendre leur voix et ainsi diffuser dans le paysage économique français, la culture du credit management ! ».

Pour découvrir de nombreux autres témoignages et connaître le contenu du guide du crédit manager augmenté, cliquez ici.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE