Avec Bruno, gérez votre argent dans Facebook Messenger

0
234

Les applications de messagerie online cartonnent chez les jeunes de 13 à 24 ans. Une grande majorité de ce public a par ailleurs à gérer son budget et bien souvent, les fins de mois sont difficiles. Une solution à la croisée de ces constats vient de voir le jour : Bruno, un banquier pas comme les autres qui coache les utilisateurs à optimiser la gestion de leur budget voire à faire des économies !

 Un conseiller dans Messenger

 Bruno est un « chatbot » c’est à dire un robot de conversation. Aidé par une intelligence artificielle, il fait mieux que l’ensemble des agences bancaires « classiques ». Il vous conseille 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Et pour le solliciter, pas besoin d’installer une application puisqu’il est déjà présent dans Messenger de Facebook. Trouvez-le, parlez-lui et faites le test !

Avec Bruno, vous économisez plus !

 Après avoir étudié vos habitudes de dépenses pendant quelques jours, Bruno vous propose des petits montants à mettre de coté sur votre compte « Bruno ». Tout ça, sans vous mettre pour autant dans le rouge. Vous constituerez pas à pas une véritable épargne.

Louis CHAVANE, cofondateur de Bruno, explique : « Nous pensons pouvoir aider les utilisateurs de Bruno à épargner environ 1 000 euros par an. Nous souhaitons réhabiliter la banque-conseil, en nous inscrivant dans une démarche pédagogique avec nos utilisateurs. Tout comme les applications de coaching sportif qui vous aide à faire plus de sport, Bruno est un coach dédié à votre argent. Il vous suit de près et chacune de ses recommandations est taillée sur-mesure. »

 Avec Bruno, vous économisez mieux !

 Mais, Bruno va plus loin. Non seulement avec lui vous économisez, mais vous pouvez également faire fructifier vos économies. Bruno s’attaque aux « très-trop » classiques Livrets A. Il propose en effet des rendements variables dont la moyenne devrait s’établir bien au delà des fameux 0,75% du livret A. Une véritable alternative d’épargne qui répond selon les fondateurs à l’attractivité perdue des différentes formes d’épargne.

 Florent ROBERT, cofondateur, précise : « Ouvrir un nouveau livret, signer les papiers, faire ses calculs à la fin du mois, procéder au virement, se tromper parfois, procéder à un autre virement en sens inverse, et tout ça pour 0,75% ? Les épargnants ne veulent plus se donner la peine de gérer leur argent et très honnêtement, je les comprends ! Nous proposons aujourd’hui l’expérience utilisateur la plus simple avec un placement efficace et éthique. Nos utilisateurs n’ont plus qu’à engager Bruno, il s’occupe du reste. »

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE