Interview de Caroline LEQUESNE ROTH, Directrice de la FabLex Deep Law for Tech

0
155

Deep Law for Tech (DL4T), initiative unique en Europe qui réunit chercheurs, entrepreneurs et politiques autour des enjeux juridiques des deep technologies, organise sa première matinale de travail, le 8 octobre prochain, de 8h30 à 12h, au Palais Brongniart-Paris. Les échanges tourneront autour du thème de la techno-normativité. Hello Finance est allée à la rencontre de Caroline LEQUESNE ROTH, Directrice de la FabLex DL4T.

 

Pouvez-vous nous présenter la FabLex DL4T? 

La Fablex DL4T est une unité de recherche appliquée en droit au sein de l’Université Cote d’Azur. Le projet bénéficie du label IDEX et s’inscrit dans un programme plus large consacré à la techno-normativité ou comment les standards juridiques accompagnent le déploiement des standards techniques.

La Fablex est une équipe de chercheurs composée d’universitaires spécialisés en droit des nouvelles technologies/deep law, droit de la propriété intellectuelle et droit bancaire & financier. Nous travaillons en étroite collaboration avec le département de mathématiques et plus spécifiquement la chaire Iniria Data Sciences dirigée par le professeur Charles Bouveyron. Nos « fabricateurs » sont des étudiants de second cycle : ils reçoivent une formation pluridisciplinaire alliant code, formation technique et droit. Dix d’entre eux sont sélectionnés au second semestre pour travailler à temps plein au sein de l’unité.

 

Que peut apporter le monde académique à l’écosystème Deep Tech?

Nous disposons de l’expertise et du temps que requiert la recherche fondamentale. Le juriste n’est pas seulement celui qui entrave : il est aussi la courroie de transmission qui accompagne et protège le progrès technique. C’est cette vision que nous entendons incarner et porter dans nos travaux et nos réalisations. Grâce à une compréhension profonde du terrain et des phénomènes normatifs, le monde académique entre en résonnance avec les besoins des acteurs.

Concrètement, la Fablex permettra la réalisation de dispositifs juridico-techniques, de veilles juridiques pratiques, et participera à l’élaboration des standards en lien avec les acteurs de l’écosystème en adoptant une démarche bottom up.

 

Que peut-on attendre de la matinale DL4T du 8 octobre prochain?   

La matinale DL4T du 8 octobre prochain permettra de faire la démonstration de notre projet : organiser le dialogue avec les acteurs des deep tech, comprendre les enjeux juridiques au départ du terrain, envisager les solutions au terme d’une démarche pragmatique.

S’inscrire à la matinale DL4T

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE