Cifre France-Maroc : Suite à la participation de l’ABG à la 3ème Rencontre Ingénieurs / Docteurs à Rabat

Principe général : 

Depuis quelques années, le Maroc constitue une terre d’accueil pour de nombreuses entreprises françaises ou étrangères qui souhaitent se développer dans le pays ou dans la région. Qu’il s’agisse du domaine de l’automobile, de l’aéronautique, du transport, des énergies renouvelables, ou encore du secteur bancaire, un nombre important d’entreprises ou de filiales de grands groupes ont fait le choix du Maroc. Le partenariat d’exception, qui lie la France au Maroc dans tous les secteurs, constitue un terreau propice à ce développement.

Pour autant, le développement d’une société, au Maroc comme ailleurs, passe souvent par la nécessité de recruter des cadres de haut niveau, mêlant excellence technique et connaissance de l’entreprise, en particulier dans le domaine de la R&D. Cette ressource est rare, que ce soit pour une PME marocaine qui souhaite attaquer de nouveaux marchés en partenariat avec une entreprise française, ou pour une filiale d’un grand groupe qui cherche à optimiser son savoir-faire technologique grâce à un recrutement local.

Le programme CIFRE France-Maroc, financé par nos deux gouvernements, permet de répondre à cette problématique. Conçu comme une extension internationale du programme CIFRE, qui bénéficie chaque année à plus de 800 entreprises en France, il offre la possibilité de recruter à moindre coût de brillants étudiants marocains qui durant trois ans œuvreront pour le développement en R&D de nos deux pays en réalisant une thèse de doctorat.

Le doctorant marocain, embauché par une entreprise en France, travaillera sur un sujet défini par les Parties à savoir l’entreprise en France et celle basée au Maroc ainsi que les deux laboratoires français et marocain, dans le cadre d’une thèse en cotutelle entre les deux laboratoires. Durant sa mission, il pourra participer au développement d’une filiale au Maroc, ou répondre aux besoins d’une PME marocaine engagée dans un partenariat avec l’entreprise en France.

L’entreprise en France qui embauche le doctorant bénéficie d’une allocation annuelle de 7000 € durant trois ans par l’ANRT (Association Nationale de la Recherche et la Technologie), et elle est également éligible au crédit impôt / recherche dès la deuxième année. Le doctorant reçoit par ailleurs une bourse annuelle de 7000 € durant trois ans, délivrée par le CNRST (Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique) marocain.  A l’issue de sa thèse (3 ans), il s’engage à revenir durant 18 mois au Maroc.

Descriptif Technique :

La durée maximale du financement, opéré conjointement par la France et le Maroc, est de trois ans.

Le doctorant admis dans le programme Cifre/FranceMaroc recevra :

– Du CNRST, une bourse d’un montant équivalent à 7000 €.
– De son employeur en France, un salaire brut annuel d’un montant minimum de 17 600 €.

L’entreprise employeur établie en France, recevra une subvention associée au dispositif Cifre/FranceMaroc de 7000 € versée par l’ANRT.

Conditions d’éligibilité du candidat :

Le programme Cifre/France-Maroc est ouvert aux disciplines scientifiques et techniques. Il s’adresse aux étudiants marocains titulaires d’un diplôme de grade master, obtenu dans un établissement d’enseignement supérieur français ou marocain, leur permettant de postuler à une formation doctorale en France et au Maroc dans le cadre d’une cotutelle de thèse. Les candidatures d’ingénieurs diplômés sont encouragées. Le candidat n’est pas tenu d’avoir réalisé toute sa formation antérieure au Maroc ou d’être résident au Maroc au moment de la demande de Cifre/France-Maroc.

Le candidat s’engagera auprès du CNRST à retourner au Maroc, pour une durée de 18 mois, à l’issue de la Cifre/France-Maroc. A défaut du respect de cet engagement, le MENESR et le CNRST se réservent la possibilité de réclamer la restitution d’une partie des frais engagés.
Le candidat devra respecter les conditions d’éligibilité générale en vigueur dans le cadre de la procédure CIFRE, autres que celles mentionnées ci-dessus et propres au programme Cifre/France-Maroc. Le candidat ne doit notamment pas être inscrit en thèse depuis plus de 9 mois à la date de réception de la demande de Cifre.

Conditions d’éligibilité de l’entreprise partenaire :

L’entreprise partenaire de la Cifre doit répondre aux conditions d’éligibilité relatives au dispositif Cifre et notamment pouvoir recruter le salarié-doctorant marocain selon le droit français. Un contrat de travail de la durée de la Cifre/France-Maroc, soit 3 ans, sera établi conformément aux articles D 1242 – 3 & 6 du code du travail et les recommandations de l’ANRT.  L’entreprise partenaire devra établir un contrat de coopération avec les deux laboratoires associés français et marocain.

Condition d’éligibilité des laboratoires académiques :

Chaque laboratoire, français et marocain, devra pouvoir encadrer le doctorant selon les procédures de formation doctorale respectivement en vigueur dans les deux pays. Chaque directeur de thèse devra être habilité à diriger des recherches et être membre du laboratoire considéré (et il ne pourra pas cumuler des fonctions dans l’entreprise partenaire). Le doctorant devra pouvoir s’inscrire dans chaque école doctorale associée à chacun des laboratoires et assister aux cours qu’elles dispensent.

Constitution du dossier de demande de Cifre/France-Maroc :

Toute demande de Cifre/France-Maroc peut intervenir tout au long de l’année. Chaque dossier de demande de Cifre/France-Maroc est constitué via la plate-forme de dépôt en ligne dans l’espace Cifre.

Contact en France (ANRT), Pascal GIAT, responsable CIFRE,  giat@anrt.asso.fr, contact au Maroc : Ambassade de France, Christophe de Beauvais, Attaché de coopération universitaire et scientifique, Aline Massy, Chargé de mission Recherche.

Evaluation des demandes

L’ANRT et le CNRST feront leurs meilleurs efforts pour répondre aux partenaires dans les 3 mois suivants la date de réception du dossier complet par l’ANRT

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE