Le Crowdlending, solution de financement court terme des PME

0
885

Accéder au crédit devient de plus en plus difficile et plus coûteux pour les petites entreprises dans ce contexte de crise financière et de défiance vis-à-vis des banques, des solutions de financement alternative fleurissent dès 2008 dans le domaine artistique, culturel et plus récemment dans le monde de l’entreprise. Les plateformes de financement participatif ont collecté 66,4 millions d’euros sur les six premiers mois de 2014, le double de l’année précédente. Plus d’un million de français ont contribué que ce soit via un don, une prise de participation ou un prêt.

Unilend permet aux particuliers et aux entreprises de prêter directement aux TPE et PME françaises et de recevoir des intérêts. Pour les TPE-PME, cette solution permet d’accéder à de nouvelles sources de financement plus rapides. Pour les particuliers, c’est un moyen d’orienter leur épargne vers les projets de leur choix et plus rentables que la plupart des produits existants sur leur marché. Comme l’indique Nicolas Lesur, fondateur d’Unilend : « une entreprise va déposer sa demande en ligne et entrer quelques éléments. On a simplifié au maximum le processus. Ça va nous prendre entre quelques heures et quelques jours selon la complexité d’analyser le dossier, d’accepter ou non de le mettre en ligne sur la plate-forme et à partir de là, si il est accepté, une période de souscription s’ouvre, qui va de quelques jours à quelques semaines selon le montant, on parle d’emprunt qui peuvent aller de 20 000 € à 250 000 € sur des échéances entre 2 et 5 ans. Pendant ce temps là, les prêteurs eux proposent des offres de prêt et en choisissant leurs propres taux d’intérêt. Après on a un carnet d’ordres qui sélectionne les offres les plus attractives pour l’entreprise, permettant de réunir la somme souhaitée. Pour emprunter sur Unilend, les entreprises doivent répondre à quelques caractéristiques juridiques. Très simplement elles doivent avoir au moins trois bilans, être commerçantes et doivent avoir une capacité de remboursement qui permet de s’assurer que la charge de la dette va être remboursée« .

Les dossiers moyens traités par Unilend sont de 80 000 € avec des taux d’intérêt entre 4 et 10% établis par enchère. Unilend se rémunère qu’en cas de réussite de financement et uniquement auprès de l’emprunteur. La plateforme retient 3 % sur le montant des fonds collectés et une commission de 1% sur les remboursements effectués. 70 projets ont déjà bénéficié du financement via Unilend. C’est le cas de 727 Sailbags, une société de recyclage d’ancienne voile de bateau en bagagerie, décoration et prêt-à-porter qui a récolté 100 000 € pour financer sa croissance. Erwann Goullin, le Directeur Général de 727 Sailbags témoigne : « Pour financer notre projet d’ouverture de boutiques à Paris, on a fait appel à Unilend pour plusieur raisons. La première est que contrairement à la dette bancaire, Unilend va donner l’argent avant l’investissement alors que généralement les banques débloquent les fonds une fois qu’on présente les factures, là on a besoin d’argent avant. Ensuite Unilend permet de financer ce qu’on appelle un fond de roulement c’est-à-dire de l’achat matériel, du recrutement, une campagne de communication autour de la boutique, chose que les banques font assez mal car il y a peu de garantie là-dessus. Unilend a un dernier avantage c’est que in-fine, il n’y a pas de garantie, il n’y a pas de caution des dirigeants, il n’y a pas de nantissement du fonds de commerce, il n’y a pas d’assurance sur les dirigeants donc quelque part, même si le taux d’emprunt est élevé, l’opération coûte quasiment la même chose qu’une banque à peu de chose près ».

Dès le 1er octobre 2014 un nouveau système de régulation du crowdfunfing verra le jour en France. L’objectif est d’assouplir les contraintes pesant sur les plateformes internet servant d’intermédiaire et de les doter de statut spécifique contrôlé par l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE