Un décret ouvre de nouvelles opportunités pour les plateformes de crowdfunding

0
1043
© Image by Rocío Lara

Alors que les fonds levés par les plateformes de crowdfunding ont presque doublé en 2015 (296,8 millions d’euros) par rapport à l’année précédente (152 millions d’euros), le gouvernement vient de publier un décret dans lequel il relève les plafonds d’investissement et élargit les types de prêts qui peuvent être consentis par les particuliers. Une aubaine pour ces plateformes.

Ce décret, qui avait été annoncé en mars par l’ex-ministre de l’économie Emmanuel Macron double le montant maximum des prêts par individu sur les plateformes, ce dernier passant de 1000 à 2000 euros. Selon Nicolas Lesur, fondateur et directeur général de la plateforme Unilend, cette mesure « permet de toucher une clientèle un peu plus fortunée« . Dans la même logique, cette mesure devrait entrainer une hausse du ticket investisseur moyen estimé à 426 euros par le Baromètre Comparelend 2015.

Une nouvelle offre de titres financiers à l’horizon

Pour toutes les plateformes enregistrées en tant que conseillers en investissement participatif (CIP), ce décret stipule qu’il est possible d’offrir une gamme de produits financiers plus élargie. Désormais, elles pourront offrir aux TPE/PME de lever des fonds via des obligations convertibles, actions de préférence ou titres participatifs. Elles pourront aussi offrir des « mini-bons ». Cette ouverture sera un nouvel accélérateur pour le secteur et une opportunité que les plateformes devront saisir. En effet, elles peuvent y voir un moyen d’attirer des entreprises dont la structure de financement est plus adaptée à ces titres financiers.

Etant donné la vitesse d’évolution de ces plateformes et la flexibilité du gouvernement sur leur encadrement, peut-on conjecturer la future création de places de marché universelles dédiées au financement des TPE-PME ?

Image credit : https://www.flickr.com/photos/analogica/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE