Fundshop rachète la fintech Amplify afin d’accélérer son expansion européenne

0
81

FundShop est un outil d’aide à la gestion de l’épargne. La société est spécialisée dans le développement et la distribution d’applicatifs Web dans le domaine de la finance.

Fundshop a été lancé en janvier 2015 sur le marché français de l’assurance-vie et fonctionne en architecture ouverte sur les contrats d’assurance vie existants et distribués par les banques traditionnelles et les banques en ligne.

Après une levée de fonds de plus de 2 millions d’euros en 2017, la fintech Fundshop, labellisé par le Pôle Finance Innovation a récemment aquis la startup Amplify afin de créer un leader européen de l’épargne augmentée par l’IA.

Retrouvez le communiqué de presse ci-dessous :

Paris, 27 novembre 2018 – Amplify annonce sa fusion avec Fundshop, le leader français de l’IA appliquée à la gestion de patrimoine. Cette fusion permettra aux deux fintechs françaises de mettre en commun leur R&D sur l’IA et d’accélérer leur expansion européenne.

Créée en 2013, Fundshop a déjà levé plus de 3 millions d’euros principalement auprès d’APICIL, BPI France et AXA Seed Factory. La fintech compte 18 clients institutionnels et travaille main dans la main avec les professionnels de la distribution et gestion de d’épargne – assureurs, banques privées, réseaux courtiers/CGP et asset managers – pour leur fournir des outils digitaux couvrant la digitalisation des parcours de connaissance client et de souscription, d’automatisation du conseil en investissement financier augmentés par l’IA et d’interfaçage avec les fournisseurs de produit.

Amplify a développé une nouvelle manière de comprendre les épargnants grâce à l’IA : le profilage cognitif. Il s’agit d’analyser le comportement d’un utilisateur – a-t-il paniqué à chaque crise financière ou est-il resté de marbre ? – pour en déduire automatiquement son profil de risque. Comme Fundshop, Amplify vend ses solutions technologiques en marque blanche.

Cette fusion marque l’avènement d’une nouvelle ère de la fintech. La première génération de fintechs, née à la fin des années 2000, a digitalisé les services bancaires pour les particuliers (néobanques, roboadvisors BtoC…). La seconde génération (2015-2018) s’est positionnée en BtoB pour accompagner les professionnels dans leur transformation digitale – un business model avéré plus rentable. La nouvelle génération, elle, exploite l’IA et les algorithmes pour créer de nouveaux usages et augmenter la pénétration des services personnalisés proposés par les professionnels à destination des épargnants.

Cette opération permet à la fintech de renforcer son avance technologique et d’accélérer la conquête de l’Europe, déjà amorcée en Allemagne par Amplify.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE