Giive, la startup qui vous récompense quand vous faites un don à une association

0
127

Joel Laloum fondateur de Giive vient de relever un challenge osé. Son idée est de soutenir les dons des particuliers aux associations en récompensant les donateurs.

 Des français de plus en plus généreux

Les français sont de plus en plus généreux, ils sont aujourd’hui plus de 35 millions à avoir fait au moins un don dans l’année. Par ailleurs, plus de deux millions de français font du temps dans leurs agendas afin de soutenir le travail des associations.

C’est sur ce terreau solidaire que Giive et son fondateur Joel Laloum souhaitent développer la première plateforme récompensant les bénévoles et donateurs soutenant les associations dans  leurs missions caritatives.

Giive possède des metrics importantes. En un mois, la plateforme est arrivée à fédérer plus de 126000 donateurs au travers de 17 associations partenaires. Le rôle d’intermédiaire de Giive a permis de distribuer plus de 77 000 récompenses grâce à 12 marques partenaires.

Des marques qui recherchent l’attention des consommateurs sur internet

Giive cherche une relation gagnant-gagnant entre d’un côté les donateurs en manque de reconnaissance, les associations qui ont besoin de plus de moyens et les entreprises souhaitant réaliser des opérations de communication solidaire. Les donateurs reçoivent de la part des marques des bons d’achats et des codes promotionnels pour leurs dons solidaires aux associations.

Il est aujourd’hui de plus en plus compliqué pour une marque de se faire connaître sur internet. Les internautes sont noyés dans un flux d’information toujours plus grand et les bloqueurs de publicité annulent toute communication digitale. Il y a beaucoup à gagner si on s’associe à des actions solidaires, et les marques l’ont bien compris.

Giive vient de lever 100 000 euro de trois investisseurs en early-stage et offre un partenariat de 2 mois aux marques pour commencer l’aventure solidaire. La valorisation de la solidarité et de la performance publicitaire à de beaux jours devant elle.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE