Hong Kong : un nouveau paradis pour les fintech ?

0
1575

La métropole chinoise fait tout pour attirer les start-up du monde entier et peut-être faire émerger une future success story . Tour d’horizon des atouts de la ville pour accueillir la prochaine licorne.

Des dizaines d’accélérateurs-incubateurs et espaces de coworking

Les autorités de la ville travaillent pour faire de la ville une place forte de l’entrepreneuriat et de la technologie. Depuis mai 2015, la ville propose des « visas startup » pour les entrepreneurs souhaitant s’installer sur le territoire. Il y aurait aujourd’hui environ 2500 jeunes entreprises domiciliées à Hong-Kong. Elles viennent profiter d’une fiscalité attractive et d’une propriété intellectuelle bien protégée.  Elles sont accueillies dans les nombreux accélérateurs-incubateurs que compte la ville, comme l’accélérateur Brinc. BPI et Business France ont ainsi récemment lancé Impact China, un programme d’accélération sur le marché chinois dédié à cinq start-up lauréates.

Un avenir pour les fintech à Hong-Kong

Les fintech ne représentent encore que 8% des entreprises installées à Hong-Kong. Mais l’installation sur le territoire chinois possède de nombreux avantages. Gatecoin, la plateforme d’échange de bitcoins, a ainsi obtenu sa licence pour exercer en tant qu’établissement de paiement bien plus rapidement qu’en Europe. Microcred et Amareos font également partie des fintech françaises implantées à Hong Kong.

Le potentiel de marché est énorme pour ces fintech : la ville est une place financière mondiale incontournable et de nombreuses banques y sont installées. Elles peuvent ainsi profiter de l’expertise financière des acteurs hongkongais.

Dernier atout et non des moindres : la proximité avec la Chine et ses millions de consommateurs.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE