Intelligence Artificielle : 9 Conseils pour les Investisseurs

0
124

Pourquoi et comment investir dans l’Intelligence Artificielle (IA) ?… Comme au début de toute tendance transformatrice, c’est un peu l’inconnu. Alors, comment tirer parti de cette innovation ? Comment identifier les sociétés qui créent de la valeur via l’IA ?

Découvrons ce qui séduit le plus les investisseurs qui ont fait de l’Intelligence Artificielle leur atout majeur, et suivons la recommandation de Benjamin Franklin, homme politique américain et homme de science : « Un investissement en connaissances paiera toujours les meilleurs intérêts ».

 

La preuve par 9 :

 1. L’IA : deux opportunités d’investissement

Vous pouvez investir dans

  • Des entreprises pionnières qui développent et qui commercialisent des technologies offrant l’usage de l’IA prête à l’emploi
  • Des entreprises innovantes qui dégagent de nouvelles performances grâce à l’usage de l’IA

2. L’IA n’est pas une nouvelle discipline

Les premières traces de l’IA remontent à 1950 avec Alan Turing, mathématicien britannique. De son article découle ce que l’on appelle le Test de Turing qui permet d’évaluer la capacité d’une machine à tenir une conversation humaine.

L’IA est reconnue comme véritable domaine scientifique en 1956 au Dartmouth College, aux Etats-Unis, lors d’un atelier visant à développer des idées sur les « machines à penser ». D’éminents mathématiciens participaient à ce projet, en partie financé par la Fondation Rockefeller.

3. L’IA est un domaine technologique incontournable

Le Big Data est le carburant de l’Intelligence Artificielle pour générer des connaissances approfondies du monde réel. Plus les systèmes d’IA peuvent exploiter des données numériques, plus ils sont performants.

Les progrès des calculateurs et la croissance du volume de données disponibles ont développé de façon exponentielle les capacités de l’IA. Cette capacité à donner du sens aux données ne fera que s’accroître ; le potentiel d’analyse de l’IA sur les comportements clients étant extrêmement élevé.

4. L’IA n’est pas artificielle

Le terme « Intelligence Artificielle » est trompeur. Patrick Henry Winston, informaticien américain, a précisé : « L’Intelligence Artificielle est l’étude des concepts qui permettent de rendre les machines intelligentes ».

L’IA est donc un outil qui utilise des techniques mathématiques puissantes combinées à des données disparates et complexes pour « augmenter » les capacités humaines.

5. L’IA offre déjà de grandes avancées

De nombreux experts ont comparé l’IA à une « quatrième révolution industrielle ». La première concernait l’énergie de la vapeur dans les années 1800. La deuxième était la production industrielle dans les années 1900. La troisième concernait les technologies de l’information dans les années 2000. La quatrième concerne désormais les technologies d’IA.

« L’Intelligence Artificielle est l’une des choses les plus importantes sur lesquelles l’humanité travaille. Selon moi, c’est plus profond que l’électricité ou le feu » a indiqué Sundar Pichai, le PDG de Google. Jeff Bezos, PDG d’Amazon, dit la même chose : « On ne saurait trop insister sur l’impact qu’aura l’IA sur la société ».

6. L’IA est un marqueur d’accélération

Il se dit qu’«à Wall Street, plus de 60 % des transactions sont exécutées par une IA sans aucune supervision humaine en temps réel, ou très peu. »

La révolution de l’IA est un phénomène global dans un monde de plus en plus interdépendant, et les entreprises les plus performantes exploitent déjà la qualité disruptive de l’IA. Selon Constellation Research, le marché de l’IA dépassera les 34,5 milliards d’euros d’ici 2020.

7. Certains secteurs d’activité profitent davantage de l’IA

D’après Gartner, d’ici 2020, plus de 85 % des interactions clients seront gérées sans aucune intervention humaine. L’IA est aux premiers stades de la transformation des entreprises mais impacte déjà de nombreux secteurs tels que la banque, les transports, la santé et l’industrie.

Selon PricewaterhouseCoopers, cela se traduit par une hausse de la productivité et des résultats. Aujourd’hui, ce n’est donc plus la taille de l’entreprise mais sa capacité à s’adapter et à innover qui fait son succès.

8. L’IA augmente les capacités humaines

Le but de l’IA est de soulager les équipes des tâches répétitives, afin qu’elles puissent se concentrer sur des actions à valeur ajoutée pour se concentrer sur les bons objectifs. L’IA permet des gains d’efficacité et offre aux entreprises de nouveaux leviers à actionner pour dynamiser leurs talents et révéler cette valeur. L’IA fait ainsi évoluer les métiers pour les rendre plus intéressants.

La vision de Sidetrade n’est pas de mettre en concurrence la machine avec l’homme mais plutôt d’utiliser l’IA pour augmenter ses capacités ; c’est pourquoi Sidetrade préfère le terme d’« Intelligence Augmentée » à celui d’Intelligence Artificielle.

9. Pour investir dans l’IA, la décision humaine reste essentielle

Les investissements dans l’IA sont en plein boom. Les dépôts de brevets dans le domaine atteignent des sommets, et aux États-Unis, on compte 20 fois plus de start-ups spécialisées qu’il y a quatre ans à peine. Selon Gartner, 50% des applications analytiques embarqueront des fonctions d’Intelligence Artificielle d’ici 3 à 5 ans.

Dans son étude « Predictive Marketing Analytics For B2B Marketers » 2018, Forrester prédit que l’avenir appartient aux sociétés qui sauront aller au-delà de la technique, en offrant, au-delà des prédictions, une dimension pleinement opérationnelle, en recommandant des plans d’action motivés.

 

Enfin, voici le conseil judicieux d’un expert en placement indépendant de premier plan, The Motley Fool. « De nombreux investisseurs dans le secteur de la technologie recherchent souvent les entreprises de rupture capables de changer la donne dans un secteur particulier. Mais avec l’IA, le marché est encore si jeune qu’il est préférable pour les investisseurs de miser sur les entreprises actuellement leaders du marché. »

Découvrez ici le potentiel d’investissement de Sidetrade.

 

 N.B. Avis de non-responsabilité : cet article est fourni uniquement à titre d’information et ne doit pas être considéré comme un conseil en placement.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE