Interview de Marjorie-Annick LECERF (Paris School of Business) : « Le soutien de l’écosystème des Fintech est dans l’ADN de notre école ».

0
323

Le 2 février avait lieu la Cérémonie de remise de prix du concours « Fintech de l’année 2016 » organisé par le Pôle de compétitivité mondial FINANCE INNOVATION en partenariat avec Bpifrance et le soutien des 360 membres du pôle. Ce concours vise à mettre en avant les startups françaises Fintech et récompense les plus prometteuses, plébiscitées aussi bien par le vote du public que par un Jury de 13 experts.

Nous avons interrogé les membres du jury de « Fintech de l’année 2016 » pour en savoir plus sur leur parcours et les raisons pour lesquelles ils soutiennent ce concours innovant.

Merci de vous présenter en quelques mots :

J’ai effectué des missions d’expertise auprès d’organismes internationaux et de nombreuses missions de conseil dans des entreprises européennes, africaines et asiatiques durant une dizaine d’années. Depuis 3 années, je suis devenue Professeur Associée et Directrice de la Valorisation de la Recherche à PSB-Paris School of Business. Mes principaux thèmes de recherche sont les implications des modèles d’internationalisation et de développement des petites et moyennes entreprises dans un contexte de globalisation des marchés.

Pouvez-vous nous présenter également votre structure :

PSB Paris School of Business, grande école européenne de management, combine exigence académique, ouverture internationale et expériences professionnelles. Reconnu par l’état et membre de la Conférence des Grandes écoles, de l’EFMD et de l’AACSB notre positionnement pédagogique s’articule autour de 3 axes « Savoir, Savoir Etre, Savoir Faire».  Une stratégie globale a été déployée pour progresser en matière de sensibilisation à l’entrepreneuriat avec pour objet d’outiller les étudiants, de favoriser leur réussite professionnelle et de faciliter la démarche entrepreneuriale. Depuis 2012, la chaire entrepreneurship and sustainable business couplée au pôle entrepreneuriat, doté d’un incubateur viennent enrichir et s’enrichir de l’écosystème crée à PSB Paris School of Business et au Campus Cluster Paris Innovation. En parallèle, pilotée par les chercheurs, notre chaire d’entreprise D³ offre un positionnement unique pour accompagner les entreprises dans l’utilisation efficace des canaux digitaux en complément des canaux traditionnels en s’articulant autour de trois thématiques : Digital, Data et Design.

Pourquoi soutenez-vous le concours Fintech de l’Année 2016 ?

Il est dans l’ADN d’une école de soutenir son écosystème. Je suis très fière de l’intense collaboration que nous développons à PSB Paris School of Business avec les startups du digital. Avec la mobilisation des chaires de recherche et de l’incubateur, nous disposons d’une force de frappe exceptionnelle pour aider ces entreprises à développer leur activité. Le Reserach Lab accompagne concrètement les entrepreneurs et les organisations dans leur développement digital en fédérant les dispositifs innovants et les parties prenantes.

La Fintech de l’année est un concours qui a pour ambition de permettre aux startups de réaliser leur plein potentiel économique, ce dernier s’inscrit donc pleinement dans la priorité stratégique de notre Ecole.

Quelle thématique Fintech vous tient le plus à cœur ?

Une startup financière qui annoncerait des engagements de modernisation destinés à favoriser le développement de moyens de financement et de paiement innovants, efficaces et à moindre coût. Un projet porteur d’effets bénéfiques sur l’ensemble de la sphère économique.

En tant que membre du Jury, quel type de startup ferait pour vous le gagnant idéal ?

La startup idéale serait pilotée par une équipe expérimentée en matière de développement d’entreprise et dont les personnalités et compétences des membres sont complémentaires.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE