Interview Insurtech pour #InsurtechBiz : Bertrand FAVRE, Co-fondateur de Yakman

0
211

Du 25 au 28 septembre 2017, Paris accueillera un événement international incontournable pour l’écosystème de l’assurance, de l’assistance et de la prévention : l’Insurtech Business Week. Pendant 4 jours, se succéderont des temps de conférences et des temps dédiés au networking. Les participants pourront découvrir les dernières tendances en matière d’innovation dans le domaine de l’assurance et développer de nouveaux partenariats avec les meilleurs experts internationaux du domaine.

Plus grand observatoire en matière d’émergence de nouveaux projets et espace sur mesure pour les concrétiser, l’INSURTECH BUSINESS WEEK’17 vise l’accélération de la transformation digitale du secteur. En prévision de ce grand rendez-vous des acteurs de l’assurance, Hello Finance a rencontré Bertrand FAVRE, Co-fondateur de Yakman, une des Insurtech qui pitcheront lors d’Insurtech Business Week.

Pourriez-vous s’il vous plait raconter brièvement l’histoire de la création de votre startup ? 

L’idée de Yakman a germé autour d’une idée et d’un constat.

L’assurance est un produit complexe dont les grands mécanismes et enjeux sont peu connus du grand public ; notre vision a donc été de développer des solutions innovantes de protection financière qui vont révolutionner la façon dont les clients gèrent leurs risques. Cette approche va nous permettre de développer un cercle vertueux autour de la notion d’ « assuré responsable ».

Sur le segment de l’assurance affinitaire, les fondateurs de Yakman ont constaté que les attentes des clients étaient très fortes et souvent insatisfaites ouvrant ainsi la porte à des innovations de rupture.

Nous avons donc bâti une offre autour de 3 piliers répondant aux besoins exprimés par les clients : disposer de produits d’ « auto-assurance » co-construits et sur mesure, améliorer l’efficacité économique du secteur et offrir une expérience client digne des standards que l’on trouve sur d’autres secteurs déjà fortement digitalisés.

Quels sont vos produits/services et quelle innovation apportent-ils aux consommateurs ?

Yakman est un fournisseur de solutions d’ « auto-assurance » à destination des groupes affinitaires (familles, amis, passionnés, clients d’entreprises, membres d’associations…) pour leur permettre de « s’auto-assurer » et s’autogérer sous un modèle innovant de solidarité financière et collaborative.

Yakman apporte de nombreuses innovations à la fois en termes d’usage (autogestion des sinistres et nouveau mode de gestion du risque) qu’en termes scientifique (apport de l’économie comportementale) et technique (blockchain).

Notre solution permet à des groupes d’utilisateurs de créer un produit d’auto-assurance sur mesure et cogéré pour protéger des biens (appareil photo, matériel sportif, véhicules…) ou des moments de leur vie (frais d’étude, frais de mariage).

Plus la communauté d’utilisateur du produit d’ « auto-assurance » se comporte vertueusement, plus le montant redistribué au membre en fin de couverture du groupe sera important.

Quels sont selon vous les facteurs de réussite d’une insurtech ?

Au sein des Fintech, les Insurtech ouvrent la voie de l’innovation et de l’expérience client dans un secteur traditionnellement complexe et peu compris du client final.

Les facteurs clés de réussite nous semblent d’être en capacité de créer des offres lisibles du client final, dont le fonctionnement est simple et fondé sur les mêmes standards que ce qu’il expérimente au quotidien dans d’autres secteurs de grande consommation (e-commerce, plateforme communautaire…).

La capacité des Insurtech a déréguler le secteur et assouplir la réglementation sera également un élément clé de décollage du marché.

Comment imaginez-vous le marché de l’assurance de demain ?

Le marché de l’assurance recouvre des réalités très vastes qui ne sont pas toutes soumises aux mêmes entrants. Dans notre segment de l’assurance affinitaire, nous sommes convaincus que le marché devrait s’orienter vers des produits de plus en plus à la demande et sur mesure avec un ratio coût / bénéfice de plus en plus essentiel pour le client. L’efficacité économique et l’implication du client dans le processus vont progressivement prendre une importance considérable. Les recherches de l’économie comportementale appliquées à l’assurance sur lesquelles nous travaillons avec des chercheurs devraient permettre de répondre à cet enjeu et attente des consommateurs.

L’accès à la protection devrait également se faire de façon de plus en plus naturelle dans le futur : soit à des moments clés, par exemple, l’assurance auto qui se déclenche automatiquement lorsque que l’on conduit, soit autour d’affinités. C’est autour de cette dernière voie que nous avons construits Yakman.

Quel message souhaiteriez-vous adresser aux participants de l’Insurtech Business Week ?

En nous positionnant sur un marché dit de ‘la protection financière affinitaire et collaborative’, Yakman élargit le champ réglementaire traditionnelle de l’assurance en mettant en avant les notions de « protection financière » et de « mécanisme de solidarité financière ». L’assurance est un secteur en pleine effervescence et nous souhaitons contribuer à son ouverture et à le rendre capable de rentrer progressivement dans le quotidien et l’usage des consommateurs.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE