Interview Insurtech pour #InsurtechBiz : Pierre Stanislas, CEO et co-fondateur de Wilov

0
148

Du 25 au 28 septembre 2017, Paris accueillera un événement international incontournable pour l’écosystème de l’assurance, de l’assistance et de la prévention : l’Insurtech Business Week. Pendant 4 jours, se succéderont des temps de conférences et des temps dédiés au networking. Les participants pourront découvrir les dernières tendances en matière d’innovation dans le domaine de l’assurance et développer de nouveaux partenariats avec les meilleurs experts internationaux du domaine.

Plus grand observatoire en matière d’émergence de nouveaux projets et espace sur mesure pour les concrétiser, l’INSURTECH BUSINESS WEEK’17 vise l’accélération de la transformation digitale du secteur. En prévision de ce grand rendez-vous des acteurs de l’assurance, Hello Finance a rencontré Pierre Stanislas, CEO et co-fondateur de Wilov, une des Insurtech qui pitcheront lors d’Insurtech Business Week.

Pourriez-vous raconter brièvement l’histoire de la création de votre startup ?

Wilov est née de notre propre besoin : nous ne pourrions pas nous passer de notre voiture (synonyme de liberté, spontanéité), mais nous ne l’utilisons pas pour autant tous les jours, comme près de deux tiers des Français. Malgré cela, nous payons une assurance auto à l’année (c’est la loi), que nous roulions ou pas.

De là est partie l’idée de créer la première assurance auto sur mobile, “Pay When You Drive”. Nous nous sommes rapprochés de Suravenir Assurances (filiale du Crédit Mutuel Arkéa) à l’été 2016, pour étudier un possible partenariat. Très rapidement, le projet a démarré, et nous avons pu sortir wilov au grand public, d’abord sur iOS (janvier 2017), puis sur Android (juillet 2017).

Quels sont vos services et quelle innovation apportent-ils aux consommateurs ?

Nous offrons la première assurance auto véritablement à l’usage, et avons créé le “Pay When You Drive”. Chez wilov vous êtes assuré à l’année, en tous risques, et les mêmes garanties s’appliquent que vous rouliez ou non. Simplement, le prix que vous payez tous les mois s’ajuste en fonction du nombre de jours où vous roulez. A l’intérieur d’une journée de conduite, vous pouvez faire autant de trajets et de kilomètres que vous le souhaitez.

wilov est 100% sur smartphone : vous obtenez un tarif en 2 minutes (6 questions), et souscrivez en 10 minutes, directement en visio depuis votre téléphone. Nous scannons vos justificatifs et résilions votre ancienne assurance pour vous.

Enfin, wilov est sans engagement !

Quels sont selon vous les facteurs de réussite d’une insurtech ?

En premier lieu l’équipe : chez wilov les co-fondateurs partagent les mêmes valeurs, se connaissent et ont travaillé ensemble depuis plus de 10 ans.

En second lieu, la capacité à décider et innover rapidement.

Et pour finir, le choix de partenaires robustes sur les sujets clés.

Comment imaginez-vous le marché de l’assurance de demain ?

L’assurance de demain devra suivre les nouveaux usages : 100% sur mobile, adaptée aux évolutions des pratiques des clients. Par exemple sur l’auto : les Français utilisent de plus en plus de moyens de mobilité différents (voiture personnelle, covoiturage, transports en commun). Ceux-ci ont besoin de solutions d’assurance plus souples, à l’usage, qui les suivent partout où ils se déplacent, et surtout qui s’adaptent à la façon dont ils le font. Ceci passera vraisemblablement par des évolutions du cadre légal.

Quel message souhaiteriez-vous adresser aux participants de l’Insurtech Business Week ?

“Show, don’t tell!”. Il nous semble que l’Insurtech doit prouver sa légitimité, et dépasser les mots bateaux tels que digitalisation, blockchain, ou expérience utilisateur. Si 2017 est l’année de l’Insurtech, il est temps de mettre en pratique tous ces beaux principes !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE