Interview Insurtech pour #InsurtechBiz : Vincent DAFFOURD, Fondateur et CEO de Care Labs

0
330

Du 25 au 28 septembre 2017, Paris accueillera un événement international incontournable pour l’écosystème de l’assurance, de l’assistance et de la prévention : l’Insurtech Business Week. Pendant 4 jours, se succéderont des temps de conférences et des temps dédiés au networking. Les participants pourront découvrir les dernières tendances en matière d’innovation dans le domaine de l’assurance et développer de nouveaux partenariats avec les meilleurs experts internationaux du domaine.

Plus grand observatoire en matière d’émergence de nouveaux projets et espace sur mesure pour les concrétiser, l’INSURTECH BUSINESS WEEK’17 vise l’accélération de la transformation digitale du secteur. En prévision de ce grand rendez-vous des acteurs de l’assurance, Hello Finance a rencontré Vincent DAFFOURD, Fondateur et CEO de Care Labs qui interviendra lors d’Insurtech Business Week.

Pourriez-vous s’il vous plait raconter brièvement l’histoire de la création de votre startup ? 

L’aventure CareLabs a démarré alors que j’étais en convalescence après avoir contracté une maladie pulmonaire. J’étais en arrêt maladie depuis trois ans, mais je continuais à percevoir mes chèques déjeuner, vacances ou encore cadeaux qui ne me servaient à rien ! En revanche, des chèques santé auraient été bien plus utiles, d’autant plus que la sécurité sociale et ma mutuelle ne prenaient pas en charge tous les soins dont j’avais besoin. Et voilà, l’idée est née !

J’en ai parlé avec mon masseur-kinésithérapeute, nous nous sommes associés avec huit autres entrepreneurs avec l’ambition de faciliter l’accès aux soins pour tous !

Quels sont vos produits/services et quelle innovation apportent-ils aux consommateurs ?

Pour répondre aux besoins des patients, des professionnels de santé, des entreprises et des organismes d’assurances maladie complémentaires nous avons développé toute une gamme de produits autour du parcours de soins.

Les solutions proposées par CareLabs vont de la prise de rendez-vous au stockage de données de santé, en passant par le règlement de la consultation. Grâce à notre dispositif CarePay et CarePayTP nous proposons, en plus, à nos clients un tiers payant universel y compris sur le hors nomenclature et de fractionner le paiement de leur reste à charge. Pour faire bref, notre innovation propose le premier tiers payant universel entièrement dématérialisé.

Quels sont selon vous les facteurs de réussite d’une insurtech ?

Les ingrédients pour la réussite d’une InsurTech sont nombreux. Il faut d’abord un projet qui répond à un vrai besoin client, qui soit économiquement viable et qui apporte une innovation.

Enfin, l’équipe qui porte ce projet doit en partager les valeurs et être en mesure d’innover réellement.

Comment imaginez-vous le marché de l’assurance de demain ?

Une étude réalisée en début d’année par le cabinet Deloitte a révélé que 48 % des Français ont déjà renoncé aux soins en raison de leur coût et 82 % souhaitent un meilleur accompagnement sur le remboursement des frais. Le marché de l’assurance doit aujourd’hui y remédier. Et puis, il doit aussi s’adapter à l’évolution. Il y a 15 ans, vous receviez à votre domicile votre relevé de compte, vos factures, votre déclaration d’impôts et vous régliez tout à la fin du mois. Aujourd’hui, vous redevenez acteur. Vous gérez, en direct, votre compte bancaire, payez vos courses et faites votre déclaration d’impôts depuis un smartphone. Tout est plus simple, plus lisible et plus accessible. Le marché de l’assurance n’a pas encore comblé ce gap, mais devra nécessairement le faire demain.

Quel message souhaiteriez-vous adresser aux participants de l’Insurtech Business Week ?

Les enjeux pour le monde de l’assurance sont énormes ! Il y a d’abord une révolution technologique à faire, avec la transition vers des solutions entièrement dématérialisées. Mais il y a aussi une révolution « philosophique ». Le client n’est plus le simple consommateur d’un produit. Le produit doit non seulement répondre à un réel besoin du client, mais aussi s’adapter à son quotidien.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE