La carte Phantom de CCs12 rêve de la cour des grands !

Six mois après sa création la start-up marseillaise, en marche vers la labellisation, espère être reconnue par ses pairs. Verdict le 19 septembre prochain.

Tout est parti d’une idée, rappelez-vous de cette petite fille Sara qui a souhaité jouer à un jeu de mémoire avec sa grand-mère Marlène en choisissant comme terrain de jeu sa carte bancaire. Depuis l’idée a fait son chemin. Six mois ont passé et CCs12 fait bouger le milieu bancaire, agite les industriels et autres fabricants de carte qui souhaitent être de l’aventure. Si les choses se précisent, il est une date fatidique que les dirigeants ne peuvent oublier. Le 19 septembre prochain, une commission se réunira au pôle Finance Innovation pour décortiquer, examiner sous toutes les coutures celle qui pourrait bientôt révolutionner vos achats sur le net, et assurer notre sécurité bancaire. L’enjeu est de taille mais CCs12 est fin prête pour entrer dans la cour des grands.

Signe de distinction pour le consommateur, avantage concurrentiel, le label tant attendu par la start-up, pourrait garantir certains aspects de la carte. L’appellation « label » fait obligatoirement l’objet d’une reconnaissance officielle. Si les labels ont autant de succès auprès des entreprises, des décideurs, c’est qu’ils procurent différents avantages. Gage de crédibilité, de confiance, de sécurité, la labellisation ouvre les portes de la concrétisation. A l’heure où les Etats-Unis, mais aussi l’Afrique, s’intéresse à CCs12, les dirigeants se font fort d’obtenir cette labellisation pour crier leur fierté à promouvoir une innovation française. En obtenant cette labellisation Phantom offre aux décideurs d’ordre l’assurance d’accéder à certains marchés. Ce qui n’est pas négligeable dans sa quête de conquérir le monde !

Les Fintechs labellisées par le pôle Finance Innovation ont levé pour plus de 870 millions d’euros. Avec ce label, elles améliorent leur visibilité et leur crédibilité en France comme à l’international auprès de l’écosystème Fintech français. 55% des start-up labellisées ont trouvé directement des clients et 85% des projets labellisés depuis la création du pôle en 2007 exercent toujours leur activité.

CCs12 entend bien bénéficier d’une visibilité sans pareille et créer des liens avec les autres acteurs de l’écosystème pour que sa carte de paiement Phantom devienne incontournable.  Les dés sont jetés !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE