La startup FinTech N2F revient sur l’expérience Web Summit

0

Du 4 au 7 novembre 2019 avait lieu le Web Summit à Lisbonne, le plus grand rendez-vous de l’industrie technologique au monde. La startup lyonnaise N2F qui dépoussière la gestion des notes de frais était sur place. Romain Parel, Key Account Manager chez N2F, livre ici ses impressions et ses conseils pour réussir Le Web Summit et booster ses opportunités business.

N2F est une solution de gestion des notes de frais basée sur leur dématérialisation qui s’adresse à n’importe quelle entreprise, association, collectivité, quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité. Pourquoi utiliser N2F en 4 points ?

  • La dématérialisation : finis les justificatifs papiers. Les utilisateurs n’ont plus besoin de conserver les documents originaux en cas de contrôle fiscal.
  • Le gain de temps : tout le monde est gagnant : les déclarants, les managers et les comptables. N2F garantit de diviser par 4 le temps de traitement des déclarants.
  • La personnalisation : N2F propose une solution entièrement personnalisable pour chaque entreprise.
  • La technologie : N2F est un outil évolutif parfaitement intégré à n’importe quel environnement SI (webservices, SSO…).

Un événement comme Le Web Summit, ça se prépare !

Pour la première fois, cette année, la startup N2F s’est envolée pour Lisbonne. Direction Le Web Summit. Romain Parel, Key Account Manager chez N2F, revient tout d’abord sur la préparation. Accompagnée par le cluster des entreprises de l’industrie du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes, l’équipe de N2F a bénéficié d’un coaching individuel en amont du Web Summit. En septembre 2019, lors de la réunion « Do & Don’t », ils ont ainsi rencontré d’anciens participants du Web Summit afin d’échanger avec eux sur leurs expériences et livrer leurs bonnes pratiques. En octobre 2019, ils ont participé à la journée de formation afin de créer et répéter un pitch en anglais d’une minute. C’est grâce à ce pitch que Romain a pu faire des démos efficaces sur son stand le 6 novembre. « Ces temps d’échange en amont m’ont permis d’éviter quelques pièges et de gagner pas mal de temps une fois sur place » explique Romain Parel.

Une fois sur place, Romain multiplie les rendez-vous business et les démo : « Je suis venu au Web Summit pour promouvoir notre solution auprès d’un maximum d’entreprises. Pas pour rencontrer des investisseurs » explique-t-il. Sur son stand Romain répète son pitch auprès des visiteurs. Il booste également sa visibilité en présentant sa solution et sa vision lors du startup showcase, une nouvelle scène mise en place sur le Web Summit 2019. Cette prise de parole éclaire s’avère également génératrice d’opportunités business.

Comment réussir son Web Summit en 4 points précis ?

Après ces 4 jours passés au Web Summit, Romain Pareil, livre ici ses conseils :

  • Avoir un objectif précis et une cible claire : « Contrairement à d’autres, je ne souhaitais pas rencontrer des investisseurs mais les CFO et CEO d’entreprises »
  • Préparer au maximum sa venue : « Me faire accompagner les trois mois précédents Le web Summit par les experts Digital League m’a beaucoup aidé »
  • Echanger (longuement) avec des personnes ayant déjà participé au Web Summit « Leur retour d’expérience est précieux »
  • Fixer un maximum de RDV en amont « Une fois sur place, les interlocuteurs sont souvent bien moins disponibles ».

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE