Matinale DL4T : Interview de Marina Teller, Directrice de la Chaire Alexandre Koyré

0
100

Deep Law for Tech (DL4T), initiative unique en Europe qui réunit chercheurs, entrepreneurs et politiques autour des enjeux juridiques des deep technologies, organise sa première matinale de travail, le 8 octobre prochain, de 8h30 à 12h, au Palais Brongniart-Paris. Les échanges tourneront autour du thème de la techno-normativité. Hello Finance est allée à la rencontre de Marina Teller, Directrice de la Chaire Alexandre Koyré.

 

Présentez-nous la Chaire Alexandre Koyré ? 

En hommage à Alexandre Koyré (1892-1964) – mathématicien, philosophe, et historien des sciences, illustre théoricien de la “révolution scientifique” – la chaire Droit économique et Intelligence artificielle ambitionne d’explorer, analyser et critiquer le phénomène Deep Tech, sous l’angle juridique.

En effet, l’essor de ces nouvelles technologies constitue une « révolution scientifique », au sens où Koyré l’employait. Parce que les applications de l’intelligence artificielle dessinent une nouvelle frontière et que nous sommes convaincus que toute révolution technologique est aussi sociétale, la Chaire Koyré se veut un lieu de débats et de rencontres entre juristes, chercheurs et universitaires.

Parce que nous sommes aussi convaincus que les enjeux sont cruciaux et que la place des juristes doit être aux côtés de ceux qui les pensent, nous faisons de cette Chaire un lieu de recherche et de propositions, ouvert à la communauté scientifique.

Alexandre Koyré a inscrit son œuvre dans l’engagement et la sauvegarde des valeurs humanistes. Nous entendons poursuivre cet héritage intellectuel dans le domaine du droit et de l’intelligence artificielle. Pour l’année 2018- 2019, le titulaire de la chaire est Grégory Lewkowicz, professeur à l’Université libre de Bruxelles.

 

Citez-nous quelques thématiques Deep Tech abordées par la chaire? 

Parmi les thématiques abordées au sein de la chaire, nous explorerons plusieurs champs de questionnements :

  • La protection des données et le maintien des libertés individuelles dans le cadre des smart cities
  • L’encadrement juridique des standards blockchain émergents
  • L’émergence de pouvoirs privés économiques qui mettent au défi l’ordre juridique
  • La normalisation des usages des technologies de convergence entre blockchain et I.A.

 

Que peut-on attendre de la matinale DL4T du 8 octobre prochain? 

La matinale DL4T se veut une démonstration grandeur nature de la synergie entre chercheurs en droit, juristes, codeurs et ingénieurs. Cette matinale permet de créer les conditions d’une rencontre et d’un dialogue entre des praticiens de l’IA et des deep tech en décloisonnant les domaines de spécialité des uns et des autres.

Notre pari est de faire se rencontrer des idées, des perspectives nouvelles, des points de vue divergents ou convergents afin de penser à plusieurs cette « révolution scientifique » qui nous fait face.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE