MicroCred Madagascar : la bancarisation par la FinTech

0
785

Mettre à disposition de ses clients des services financiers innovants et accessibles a toujours été le souci principal de MicroCred Madagascar (MBM). Apparue en 2006, cette institution financière est devenue une banque territoriale en 2010. Après avoir constaté la faible bancarisation du pays, MBM a décidé de chercher à développer son activité ainsi que le secteur bancaire en multipliant ses activités dans la FinTech dès 2017.

La société n’est pas nouvelle dans le secteur de la FinTech. En effet, MBM a déjà lancé en février 2016 le réseau Baobab, qui permet de simplifier l’ouverture d’un compte bancaire. Ce dernier permet par le biais d’un réseau de commerçants locaux partenaires d’ouvrir un compte en banque sans avoir à apporter toute sortes de documents complexes demandés généralement.

Cependant, MBM veut aller encore plus loin. En effet, elle compte donner une place centrale à la téléphonie, en permettant à ses usagers non seulement d’effectuer des paiements depuis leur mobile, mais de contracter des crédits bancaires. Selon Michel Iams, directeur général de la société, ce produit sera disponible en 2017.

MicroCred Madagascar présente donc un projet bien ambitieux, encore il faudra pouvoir l’appliquer. Mais en cas de réussite, MBM aura peut-être trouver dans la FinTech une solution définitive au problème de la faible bancarisation. Ce problème ne touche pas que Madagascar mais tout le continent africain, voir plus encore.

La FinTech est-elle la réponse tant attendue aux soucis liés à la bancarisation dans le monde ?

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE