NOTA-PME bat le record de levée de fonds en crowd-royalty

NOTA-PME vient de lever 200 000 € sur wedogood.co/nota-pme/, le montant le plus élevé jamais atteint sur cette plateforme.

NOTA-PME, Fintech labellisée par le Pôle de compétitivité Finance Innovation, lance un service en ligne et hors ligne de notation financière et de diagnostic algorithmique des TPE-PME.
Pourquoi, et comment cette levée de fonds ?
Patrick Sénicourt
[1], Président de NOTA-PME SAS, répond à nos questions.

I.   Que propose NOTA-PME ?

NOTA-PME a développé un système de notation des TPE-PME qui se distingue par trois qualités majeures : il est objectif et indépendant, il est « universel », et enfin il se veut bienveillant et pédagogique.

Objectif et indépendant – Il existe plusieurs systèmes de notation dans l’environnement. Chaque système a essentiellement vocation à apprécier le risque de crédit pour le compte de ses clients : Cotation Banque de France au service des banques, jugement des assureurs-crédit pour les fournisseurs de PME, notation des agences de renseignements financiers pour les entreprises… Au final, une même température économique de la PME est mesurée par autant de thermomètres, induisant incompréhension et parfois défiance chez l’entreprise notée. Avec NOTA-PME, nous offrons un thermomètre unique, objectif et indépendant par rapport à tels ou tels objectifs spécifiques de ses utilisateurs.

« Universel » – Nos développements nous permettent dorénavant de rendre cette notation accessible à l’identique chez la PME (site www.nota-pme.com), chez les experts-comptables qui produisent les comptes annuels (logiciel Alert’Missions), aux professionnels et particuliers sur le site de référence INFOGREFFE (note et rapports-diagnostic – mise en ligne prévue fin juillet 2019), dans la base de bilans DIANE qui intègre depuis des années notre note utilisée par nombre d’acteurs de l’écosystème (Chambres de commerce, experts-comptables, pouvoirs publics, consultants…).

Bienveillant et pédagogique – Au-delà des habituelles « notes sanction » menaçant l’accès des TPE-PME aux financements, nous proposons une note et un diagnostic pédagogiques (nous parlons plutôt d’Indices de Performance Financière). Notre objectif est d’aider le dirigeant de PME (le plus souvent accompagné par son conseil ou son expert-comptable) à comprendre les fondements de sa note et de son évolution. Et, point important, le système propose des axes de progrès. Nous pouvons ainsi contribuer à la prévention des difficultés dans l’intérêt bien compris de toutes les parties prenantes. Notre système permet également de suivre annuellement une pré-valorisation de l’entreprise, dans une perspective d’anticipation de mouvements capitalistiques ou de la transmission.

II.  Pourquoi cette levée de fonds en crowd-royalty ?

Nous achevons la phase d’investissement en R&D (plusieurs millions d’euros) qui a été entièrement auto-autofinancée.

Nous sommes à présent sur le pas de tir pour décoller. Il nous faut pour cela recruter, continuer de développer les plateformes informatiques, et engager des campagnes de communication.

Pour financer cette phase, nous avons choisi la plateforme de crowd-royalty www.wedogood.co (également labellisée par le Pôle de compétitivité Finance Innovation), car elle offre une solution doublement gagnante :

  • Pour l’entreprise: elle permet de différer l’ouverture du capital (induisant souvent un risque de sous-valorisation et de trop forte dilution en early-stage), et proportionnalise les remboursements en fonction de la croissance de l’activité, ce qui est moins désolvabilisant que des mensualités de crédit fixes.
  • Pour l’investisseur: la promesse est une rentabilité pouvant atteindre un TRI de 20 à 30% sur 5 ans (rémunérant bien sûr un risque toujours existant), tout en assurant une liquidité progressive.

Je ne peux que me féliciter du succès de cette opération, rendue possible par un accompagnement efficace et très professionnel de l’équipe de wedogood. Et j’encourage les startups et aussi les PME en développement à considérer de près cette forme de levée de fonds.

III.  Quelle est la crédibilité du système de notation de NOTA-PME ?

NOTA-PME est une innovation majeure.

Jusqu’à présent, les financiers « observateurs » notaient les entreprises « observées » sans que celles-ci aient un réel droit de réponse, avec les conséquences parfois dramatiques que cela peut entrainer.

Pour s’imposer, notre offre a encore aujourd’hui besoin de notoriété (au-delà du cercle restreint des consultants, du financement et de l’entrepreneuriat de nos réseaux), et plus particulièrement auprès des PME elles-mêmes. Notre référencement sur INFOGREFFE appuyé par nos campagnes de communication devrait y contribuer de manière décisive.

S’agissant de la crédibilité et la fiabilité de nos algorithmes, elle se fonde de fait sur :

  • Ma longue expérience d’enseignant-chercheur-entrepreneur à ESCP-Europe consacrée pour l’essentiel à ces problématiques de mesure de la performance économique et financière des entreprises (déjà, ma thèse de doctorat à Dauphine portait sur la stratégie financière des nouvelles entreprises) ;
  • Les opérations de comparaison avec d’autres systèmes de notation (benchmarking) dont les résultats se sont avérés à notre avantage, ainsi que de backtesting où nous avons pu démontrer la très bonne prédictibilité de défaillance que fournit notre score ;
  • Enfin, et finalement surtout, notre système est le seul à fournir une explicabilité en profondeur de la note (et donc une claire justification), au travers de rapports-diagnostics pointant les points forts, les points faibles, les écarts au secteur, et suggérant les actions concrètes à engager pour améliorer structurellement la note de l’entreprise.

[1] psenicourt@nota-pme.com

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE