Novapuls, le premier accélérateur investisseur de la région Pays de la Loire

0
Amélie André, Directrice de Novapuls

Novapuls est un accélérateur de startups récemment créé par Sodero Gestion, le Capital Investisseur de la Caisse d’Épargne Bretagne et Pays de la Loire. 6 à 8 entreprises sont sélectionnées tous les 6 mois pour un programme de 12 mois d’hébergement et d’accompagnement. Amélie André, Directrice de Novapuls, nous révèle les contours de cet accélérateur. 

 

Faciliter et accélérer la levée de fonds des startups

Créé en 2017, Novapuls, filiale de Sodero Gestion, a ouvert ses portes à Nantes dès le premier trimestre 2018. L’objectif : identifier des entreprises innovantes en phase d’amorçage, optimiser et accélérer la phase de levée de fonds des entrepreneurs qui partageront les locaux de Sodero Gestion, situés non loin de la Place Royale.

« Les startups sélectionnées sont hébergées dans le centre-ville de Nantes et accompagnées dans leur parcours de financement et le développement de leur structure pendant une année. Notre offre d’accompagnement s’articule autour de trois leviers : la solidité de l’équipe et de son CEO, l’acquisition clients et la structuration financière. Nous mettons des ressources à la disposition des startups tout au long de ce parcours ponctué de simulation de comité d’investissement, d’ateliers, de retours d’expérience, de rencontres avec des investisseurs, de comités stratégiques », précise Amélie André.

 

Une quinzaine de startups accompagnées

« Depuis septembre 2018, 14 entreprises sont accompagnées. Elles opèrent dans des secteurs diversifiés (juridique, finance, assurance, vin, art, moto, service à la personne, ressources humaines…) et sur des thématiques innovantes variées (Intelligence Artificielle, IoT, Data, Machine Learning, blockchain, économie collaborative, économie circulaire, …) », ajoute Amélie André. Il y a notamment Case Law Analytics, la legaltech nantaise qui anticipe les décisions de justice par l’intelligence artificielle.

Pour intégrer Novapuls, les startups doivent remplir quatre critères : être une entreprise innovante des Pays de la Loire ; proposer une solution ou une technologie disruptive prête à être commercialisée ; avoir l’intention de lever des fonds avec une dilution potentielle du capital dans les 6 à 18 prochains mois ; s’installer chez Novapuls pendant 1 an. « A l’issue du programme, les entrepreneurs auront optimisé leur business plan, définit leur valorisation, se seront familiarisés avec les clauses de préemption, auront déjeuné avec une dizaine de chefs d’entreprises reconnus, suivi 10 heures de coaching en développement personnel, 24 heures de co-développement, rencontré une dizaine d’investisseurs minimum et auront eu de nombreuses opportunités business », explique la Directrice de Novapuls.

Novapuls dispose de plusieurs atouts pour séduire les entrepreneurs : un hébergement dans le centre-ville de Nantes partagé par d’autres fondateurs et les investisseurs de Sodero Gestion, un accompagnement pour maximiser l’étape de la levée de fonds, un co-financement possible par Pays de Loire Développement (PLD). « Nous avons effectivement un partenariat opérationnel et financier avec PLD, la société de capital-risque sous gestion de Sodero et dont les actionnaires historiques depuis 1997 sont la région Pays de la Loire, la BPI et la Caisse d’Épargne. PLD finance l’innovation et le développement économique du territoire via les entreprises dont le siège social est sur la région », précise Amélie André.

 

Créer un espace de rencontres et d’innovation

L’accélérateur Novapuls a avant tout été créé pour favoriser les rencontres entre les entrepreneurs et les investisseurs mais également avec les dirigeants de PME et ETI. Il s’agit d’un espace de rencontres et d’innovation destiné à faciliter les opportunités commerciales et la transformation digitale.

« Plusieurs projets sont en cours. Nous souhaitons notamment mobiliser des filières sur des verticalités et des sujets d’innovation stratégique sur des délais d’accompagnement plus courts, couvrir un territoire un peu plus large que les Pays de la Loire et renforcer la promesse du succès de la levée de fonds en adéquation avec les envies et les besoins de l’entrepreneur », conclut Amélie André.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE