Optimzen : la solution d’intelligence artificielle au service de l’amélioration du confort et la réduction des dépenses d’énergie

0
126

Plus de confort, moins d’énergie consommée et pas de travaux… Des solutions innovantes d’intelligence artificielle permettent d’augmenter le confort d’un immeuble en réduisant ses dépenses d’énergies, le tout sans travaux !

Par Gilles Nozière, dirigeant et fondateur d’Oze-Energies, entreprise innovante d’amélioration du confort et d’optimisation énergétique des bâtiments tertiaires

Un des intérêts des nouvelles solutions issues de l’intelligence artificielle (IA) est qu’elles  rendent compatible ce qui était auparavant exclusif : obtenir plus de performance avec moins ressources, apporter des améliorations sans réaliser des travaux ou remplacer du matériel, améliorer la productivité sans investissement… Pour le sujet qui nous concerne, l’amélioration du confort dans les immeubles et la réduction simultanée de leurs dépenses d’énergie sans travaux, ces objectifs – parfois présentés comme antagonistes – vont main dans la main. Notre solution, Optimzen, repose sur l’utilisation de capteurs connectés et l’IA pour atteindre un niveau élevé de confort et une baisse de 25% en moyenne des dépenses d’énergie (hors travaux).

Les enjeux sont considérables : si Optimzen était déployée dans tous les immeubles tertiaires et résidentiels collectifs de plus de 5000 m2 en France, la facture énergétique du pays serait réduite de 2 milliards d’euros par an.

La solution Optimzen s’installe en quelques heures, elle produit des résultats concrets au bout de quelques semaines

 

Comment fonctionne Optimzen ?

L’installation de notre solution est rapide et ses résultats sont exploitables au bout de quelques semaines.

La première étape est celle de la récupération d’informations fiables sur le bâtiment, démultipliée par des capteurs connectés, incluant les équipements et leurs réglages, les consommations en énergies et leur utilisation.

Grâce à l’IA, la modélisation physique du bâtiment occupé est réalisée en termes de confort et consommation d’énergie Elle est mesurée en kWh, en euros et en indice de satisfaction à en évaluant le confort réel (mesuré) et ressenti (perçu par les occupants du bâtiment).

Notre accompagnement des propriétaires/gestionnaires /occupants de bâtiments auprès des mainteneurs d’installations et fournisseurs d’énergies débute alors pour atteindre un confort et une efficacité énergétique optimaux.

Enfin, nous assurons le suivi et le contrôle partagé des préconisations et des résultats, sécurisés grâce aux capteurs connectés. Nous mesurons les résultats obtenus, pour

les pérenniser à travers des contrats optimisés et objectivés avec les mainteneurs d’une part et d’autre part les fournisseurs d’énergie sur les parties fixes des abonnements.

Les capteurs mesurent des paramètres objectifs (Température, humidité, qualité de l’air et bruit, etc. Les occupants des immeubles signalent tout dysfonctionnement ou ressenti par un mini-questionnaire accessible par flashcode

 

Une gestion fine

Développée en 2014 et constamment améliorée depuis, notre solution nous apporte aussi une visibilité sur un certain nombre de constantes dans la gestion d’un immeuble. La première est que la gestion du confort et des consommations d’énergie d’un bâtiment est un sujet matière complexe, où l’IA a toute sa place. Premier constat : les fameuses « passoires énergétiques », qui focalisent tant l’attention publique, ne sont finalement que peu nombreuses en comparaison avec les immeubles rénovés ou aux normes, mais mal optimisés et consommant trop et à mauvais escient. Plus grave, ces basses performances ne concernent pas uniquement les dépenses d’énergie : le confort des occupants est souvent aussi mal géré que la conduite trop énergivore des équipements.

Un des principaux axes d’amélioration est la gestion de l’intermittence de l’occupation et l’inoccupation d’un immeuble. Typiquement, un immeuble tertiaire est inoccupé les deux tiers de l’année. Pour autant, on constate presque toujours des périodes de surchauffe ou sur climatisation en période d’inoccupation (nuit ou week-ends, par exemple) et une mauvaise maîtrise de la montée en charge avant une période d’occupation : vous avez peut être déjà ressenti ce fameux « coup de froid » du lundi matin (et parfois d’autres jours de la semaine) en arrivant sur votre lieu de travail ?

 

Confort = productivité

Or l’amélioration du confort des occupants d’un immeuble est aujourd’hui plus que jamais un enjeu majeur : la pratique nous a montré que c’est une préoccupation majeure – supplantant notamment la recherche exclusive d’économies d’énergie – autant pour les principaux intéressés, les occupants, que pour leurs employeurs ou leurs bailleurs.

La raison en est toute simple, s’agissant en particulier des entreprises. Bénéficiant directement à sa plus précieuse ressource – ses équipes – l’amélioration du confort d’un immeuble créé une valeur significative. En comparaison, les dépenses d’énergie ne représentent typiquement qu’un pour cent (1 %) des charges d’une entreprise tertiaire – ou 0,75 % après une action d’optimisation ; les salaires, en revanche, représentent souvent 70 à 80 % des coûts d’une entreprise. Améliorer et pérenniser le niveau de confort des salariés est un levier important en termes humains, de productivité et de responsabilité sociale.

Pour autant, il ne s’agit pas de faire le choix du confort au détriment de l’économie d’énergie. Grâce à l’innovation technologique, le confort et l’efficacité énergétique sont parfaitement indissociables et compatibles. Bien menée, la réduction de la dépense énergétique d’un bâtiment par une solution de pilotage intelligente améliore sensiblement son confort et les économies réalisées financent l’ensemble du dispositif à échéance rapide. L’optimisation énergétique devient du confort : des températures et un taux d’humidité qui répondent aux besoins des occupants ; des réglages qui tiennent compte de l’heure du jour ou de l’exposition des espaces ; des taux de CO2 contrôlés et maîtrisés ; un niveau sonore mesuré et atténué dans le temps, en particulier dans les espaces ouverts, plus bruyants par définition.

L’entreprise et ses dirigeants restent au cœur du processus d’amélioration du confort et de réduction des dépenses d’énergie, qui répond à leur démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE)

 

Confort mesuré, confort ressenti

Tout comme les mesures d’économie d’énergie, le confort se mesure objectivement, avec des indicateurs clé : la température ambiante, l’humidité, l’éclairement, le niveau sonore, le taux de CO2 dans l’air. Chaque élément a un impact sur le comportement et le bien-être des personnes. Mais le confort dépend aussi du facteur humain : il est ressenti différemment d’une personne à l’autre : notre solution intègre cette dimension humaine, grâce à des outils qui permettent aux occupants de signaler leur perception, apporter des commentaires et contribuer à la gestion de leur confort. Le taux de satisfaction exprimé sur le confort est multiplié par 10 après une opération d’optimisation.

L’économie de l’intelligence souhaite favoriser simultanément l’épanouissement individuel, la productivité de l’entreprise et le respect de l’environnement. Elle a aussi pour but de créer de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes. Nous avons construit notre solution Optimzen pour répondre à ces ambitions.

 

Apporter de la valeur

Notre solution créée de la valeur pour les propriétaires d’immeubles, en apportant une visibilité et une traçabilité du comportement de leur actif sur les plans énergétique et du confort, les transformant ainsi en Smart Building. En optimisant leurs immeubles, les propriétaires fidélisent leurs locataires et améliorent la valeur de leurs actifs.

Tous les occupants bénéficient d’un surcroit de confort et d’une réduction des dépenses d’énergie. Au premier plan se trouvent les entreprises, qui améliorent leur productivité et assurent leur responsabilité sociale et environnementale (RSE) en améliorant le bien-être de leurs salariés sur le lieu de travail. Concrètement, la solution Optimzen est parfaitement adaptée pour remplir les obligations légales RSE de l’entreprise, telles que définies par l’ordonnance du 19 juillet 2017.

Les équipes dédiées à la gestion d’un immeuble sont également valorisées grâce aux possibilités offertes par l’assistance des outils d’IA dans leurs tâches. C’est le cas des gestionnaires d’immeubles et mainteneurs d’installation de chauffage : guidés par des préconisations expertes, leurs actions sont plus efficaces et mieux valorisées en affichant des résultats mesurés et pérennisés.

Enfin, les énergéticiens eux-mêmes bénéficient de l’optimisation intelligente des besoins de leurs clients. Mieux dimensionnées, les puissances souscrites peuvent être mieux réparties (nouveaux clients et marchés) et la production gérée plus finement.

C’est ainsi que l’IA apporte une réponse intéressante à des enjeux qui pourraient paraître opposés. Une IA qui n’est qu’un outil au service de l’humain, en améliorant son confort, l’efficacité de l’emploi de ses ressources et créé de la valeur en préservant l’environnement.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE