Panorama du crowdinvesting Français en 2018

0

Selon le dernier baromètre de Financement Participatif France, la croissance du crowdfunding se confirme, avec +20 % de fonds collectés en 2018. L’investissement continue en revanche de reculer (-19 %) comme amorcé en 2017.

Cette baisse se fait sentir essentiellement dans l’investissement en capital ou crowdequity, qui souffre de la suppression des incitations fiscales liées à l’ISF et d’un report de l’investissement des particuliers vers le prêt, qui est à + 40 % en 2018.

Un autre fait marquant de ce baromètre : les montants collectés par les start-up, tous modes de financement participatif confondus, ont diminué de 40 millions en 2017 à 30 millions en 2018. Non seulement l’investissement en capital diminue, mais une partie concerne des projets immobiliers. À titre d’exemple, Wiseed a financé 105 projets en 2018 dont 74 d’immobilier.

À l’inverse de cette tendance, les levées de fonds en royalties font + 140 % entre 2017 et 2018. Cela peut sembler peu significatif compte tenu des montants collectés (1,2 million en 2018), mais l’analyse du nombre de projets financés met en évidence la pertinence du royalty crowdfunding pour le financement de l’amorçage en France.

En 2018, 174 projets ont été financés en crowdinvesting sur 24 plateformes (dont 23 de capital et 1 de royalties), de plus en plus de projets financés en crowdequity concernent non pas des start-up mais des projets immobiliers. Après étude auprès de ces 24 plateformes, il apparaît que 139 projets concernent le financement d’entreprises en amorçage.

Avec 26 start-up financées en 2018 sur 139 (soit 18,7 %), WE DO GOOD, leader français des royalties, devient la première plateforme de crowdinvesting en France en nombre d’entreprises financées. WE DO GOOD est suivie de près par Wiseed, avec 21 entreprises financées, soit 15,1 %.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE