Pumpkin, l’application de paiement entre particuliers, entame un nouveau chapitre de son développement

0
496

Trois ans après son lancement, Pumpkin passe un cap et ambitionne de devenir le ténor du paiement communautaire. Nouvelle identité visuelle, nouvelle fonctionnalité, ambitions internationales… La jeune start-up lilloise a présenté ses dernières nouveautés lors de sa keynote, ce mercredi 6 décembre.

300 000 utilisateurs conquis en moins de 3 ans

C’est en 2014 que l’idée de l’application est née sur le coin d’une feuille. Constantin, Victor et Hugo alors étudiants concernés par les problèmes liés aux différents remboursements du quotidien, ont développé Pumpkin. L’objectif : transformer le paiement et les transactions en quelque chose de fun et ludique pour effacer toutes les douleurs liées aux échanges d’argent entre particuliers. Trois ans plus tard, deux levées de fonds et un rachat par le Crédit Mutuel Arkéa, Pumpkin passe aujourd’hui un cap et évolue pour s’imposer comme le ténor du paiement communautaire.

3 ans après…

  • 300 000 utilisateurs actifs
  • 3 millions de transactions depuis sa création
  • 10 millions d’euros échangés tous les mois
  • Une présence dans plus de 150 campus en France
  • Une équipe de 35 personnes et plus de 10 métiers créés

Une nouvelle identité designée par Ora Ito

Dans le but de rester en harmonie avec les codes de ses utilisateurs, majoritairement âgés entre 18 et 25 ans, Pumpkin s’associe à un artiste reconnu du design mondial pour repenser sa nouvelle identité : Ora ïto. Pour la première fois, le célèbre designer décide de construire l’identité visuelle d’une application mobile. Cette collaboration avec Pumpkin est le reflet des valeurs communes entre la start-up et le designer français.

« Le projet Pumpkin m’a immédiatement touché. La fraîcheur, l’inconscience et l’assurance de ses fondateurs m’a rappelé mes débuts lorsque moi aussi je m’attaquais aux mastodontes d’un secteur avec des armes visuelles. À l’époque, je créais des produits de grandes marques sans leur demander leur avis pour forcer le destin. J’aime quand David veut devenir Goliath. Pumpkin ce sont tout de mêmes de jeunes diplômés qui ne veulent pas travailler à la banque, mais qui veulent être une banque ! C’est magnifiquement fou ! » , Ora Ito, designer.

 2 usages réunis pour la première fois dans une seule application

Les applications de calculs des dépenses représentent environ 5 millions d’utilisateurs réunis. Celles du paiement entre particuliers 2 millions. Pour la première fois, Pumpkin réunit ces deux usages dans une seule application avec la création de l’ardoise. Ce projet ressort d’une phase d’itération intense pendant laquelle Pumpkin a fait tester plusieurs nouvelles fonctionnalités à ses utilisateurs. L’ardoise a été incontestablement la fonctionnalité créant le plus d’usages puisque celle-ci a généré la création de 3 000 ardoises sur 40 000 utilisateurs en l’espace de 2 mois.

L’ardoise, qu’est-ce-que c’est ?

L’ardoise est la réponse à l’éternelle question : qui doit quoi à qui ? Pour synthétiser, cette nouvelle fonctionnalité équilibre les dépenses entre amis : lorsqu’un utilisateur créé une ardoise, il indique les participants et les dépenses payées par qui et pour qui. Instantanément, Pumpkin fait le calcul à la place de l’utilisateur. Il ne reste plus à l’utilisateur qu’à rembourser ses pairs directement via l’application, laissant de côté les archaïques échanges de RIB et virements bancaires fastidieux.

2018 : maillage du territoire français, internationalisation, compte courant…

Pumpkin continue sa stratégie de maillage du territoire français avec une communauté qui double tous les 6 mois. L’objectif est donc d’atteindre 1,5 million d’utilisateurs avant la fin d’année 2018. La start-up prépare également d’ores et déjà son internationalisation en Europe. En parallèle, l’acteur du Peer2Peer va poursuivre son chamboulement bancaire en ré-inventant le compte courant et en permettant à ses utilisateurs de pouvoir gérer leurs dépenses de façon inédite. Alors que pour les néo-banques, l’innovation réside dans le fait de rendre les usages bancaires disponibles sur mobile, Pumpkin prend le contrepied en intégrant les usages du mobile dans sa banque.

 » En 3 ans, plus de 10 métiers ont été créés et 35 personnes ont été embauchées. Avec plus de 80 ambassadeurs partout en France, nous appliquons à la lettre notre stratégie de maillage du territoire pour faire en sorte de convaincre tous les groupes d’amis de France. Tout est prêt pour faire de Pumpkin le ténor du paiement mobile communautaire ! « 
Constantin Wolfrom, Co-fondateur de Pumpkin. 

A propos de Pumpkin

Pumpkin est une application de remboursement entre particuliers instantanée, gratuite et 100% sécurisée. Plus besoin d’IBAN, de conseiller bancaire, ni de validation sous 48h… L’utilisateur se créé un compte manuellement ou via le Facebook connect, enregistre sa carte de paiement et peut dès lors envoyer ou demander de l’argent à n’importe qui grâce à son numéro de téléphone. Sur Pumpkin, les personnes ne s’échangent pas seulement de l’argent, ils partagent des bons moments.

Les fondateurs ont souhaité insérer un aspect social à ces transactions, notamment grâce à des likes et des commentaires. Pumpkin compte aujourd’hui plus de 300 000 utilisateurs actifs, avec un peu plus de 3 millions de transactions effectuées depuis sa création et environ 10 millions d’euros échangés tous les mois. Répartie sur Lille et Paris, l’équipe de Pumpkin ne cesse de grandir : elle est composée aujourd’hui de plus d’une trentaine d’employés.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE