Raisin poursuit son internationalisation avec une levée de fonds de 100 millions d’euros

0

La Fintech allemande Raisin, spécialisée dans l’épargne et l’open banking, a annoncé le 6 février 2019 une levée de fonds de 100 millions d’euros. La jeune startup compte sur ce 4ème tour de table pour s’attaquer à de nouveaux marchés européens. Elle souhaite par ailleurs doubler son nombre de clients d’ici à 2020.

 

La première place Marketplace pan-européenne des dépôts

Créée en 2014 par trois fondateurs anciens consultants de McKinsey, Raisin s’impose aujourd’hui comme la plus importante Marketplace pan-européenne des dépôts. « Nous mettons en relation des épargnants européens, particuliers ou PME, et des banques européennes, qui pour des raisons très variées, recherchent des liquidités. Nos 62 banques partenaires proposent à nos épargnants de simples comptes à terme, avec une rémunération à taux fixe attractive, et qui bénéficient naturellement de la garantie des dépôts. Nous sommes une réponse aux liquidités qui dorment sur le compte courant sans rien rapporter et, en France, un bon complément au Livret A », explique Nicolas Montes-Edwards, Directeur Général de Raisin France.

La plateforme d’épargne revendique près de 160.000 clients dont la plupart sont basés en Allemagne. Mais la startup a su rapidement s’internationaliser et désormais, près de 40 % de ses nouveaux clients proviennent du reste de l’Europe. En 2018, Raisin a dépassé les 10 milliards de dépôts intermédiés.

« Nous avons conclu une centaine de partenariats avec des acteurs traditionnels comme BBVA, Santander, KBC, Arkéa ou des acteurs digitaux comme N26, Younited Crédit ou Starling Bank. Notre proposition est très pertinente pour les banques françaises et nous sommes activement sollicités. Nous leur fournissons des montants conséquents de dépôts », ajoute Nicolas Montes-Edwards.

 

La plus importante levée de fonds du secteur WealthTech en Europe

Raisin a finalisé un nouveau tour de table à 100 millions d’euros en série D auprès d’Index Ventures, Paypal, Ribbit Capital et Thrive Capital. Comptant aujourd’hui 360 salariés, la Fintech allemande envisage de poursuivre son internationalisation, de diversifier son offre et doubler son nombre de clients d’ici à 2020. Raisin dispose déjà de 7 plateformes (Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, Pays-Bas, Espagne, France, Europe) et compte déployer son offre dans au moins deux nouveaux pays cette année.

« Les autres axes de développements qui justifient cette levée de fonds sont d’une part le M&A, et d’autre part, l’élargissement de notre gamme produit. Nous avons lancé en 2018 une plateforme de produits d’investissement très complémentaire de notre activité sur les dépôts et avec la même philosophie : des produits simples, transparents et des commissions minimales. DAB BNP Paribas et Vanguard sont nos premiers partenaires pour cette activité. Les débuts sont très prometteurs, nous envisageons déjà l’internationalisation de cette proposition. Nous travaillons également sur de nombreux partenariats, à la fois côté funding et côté distribution. Certains d’entre eux sont d’un genre nouveau, comme par exemple celui avec Telefonica en Allemagne (o2 Banking). », conclut Nicolas Montes-Edwards.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE