Retour d’expériences et bonnes pratiques 
en Supply Chain Management

0
283

Quelles certifications et formations choisir en supply chain management pour booster votre carrière ?

Fapics, l’association française de Supply Chain Management a organisé cette année son congrès en juillet dernier sous la forme d’une journée consacrée à des ateliers, dans un format d’échanges et de retours d’expériences entre adhérent-es au sein de l’école Mod’Art établissement partenaire du Pôle Paris Alternance (PPA). Retour sur les enseignements de ce congrès et notamment sur le volet formation.

QUELLE FORMATION CHOISIR POUR BOOSTER SA CARRIERE ET GAGNER EN COMPETITIVITE ? 

Au cours de cet atelier animé par Rémi LEQUETTE, Président de Fapics, un panorama des « bodies of knowledge » ou socles de connaissances certifiants et les partenaires nationaux et internationaux de Fapics ont été présentés : formations Demand Driven InstituteAPICS, modèle SCOR, CSCA de l’ISCEA

  • A quoi sert la certification ? 

Pourquoi se former en Supply Chain Management ? La réponse parait évidente, mais en fait il y a différentes raisons suivant les profils et les objectifs. Au cours de cet atelier les participant-es ont reconnu qu’il était capital d’augmenter le pourcentage de rétention de la formation de 30 à 70% via un meilleur contrôle des connaissances. Etre certifié est un levier de reconnaissance à la foisinterne mais aussi externepour chacun des collaborateur-es : se former permet à la fois de mieux « vendre » à ses propres clients externes mais aussi aux clients internes au sein de l’entreprise. Quand on sait que désormais les carrières ne sont plus linéaires mais faites de rebonds permanents, la certification en Supply Chain Management est à la fois un facteur de promotion et de mobilité interne mais aussi un atout supplémentaire qui augmente l’employabilité et favorise la reconversion professionnelle.

  • Pourquoi se former en Supply Chain Management ? 

Professionnalisation, légitimité et niveau international

Au-delà de la professionnalisation, les participant-es se sont accordés à dire que « se former permet de développer un vivier de compétences en interne » et d’obtenir une « légitimité et une qualification reconnue même à l’international ». De plus, les certifications utilisent principalement des outils en langue anglaise ce qui permet de favoriser la remise à niveau et l’amélioration du niveau d’anglais indispensable aux métiers du Supply Chain Management profondément tournés vers les marchés internationaux.

Mieux comprendre le « fonctionnement global d’une entreprise » pour progresser au quotidien 

Qu’il s’agisse de « mieux comprendre le fonctionnement global d’une entreprise à travers un langage commun à tous » ou de « mettre des concepts sur des pratiques quotidiennes », se former est aussi l’occasion de rencontrer des pairs, des Supply Chain Managers issus d’autres entreprises, d’échanger sur des pratiques et de développer son réseau professionnel.

Se former pour accompagner le changement 

Même si la fonction Supply Chain est de plus en plus reconnue comme clé au sein des entreprises, il reste encore du chemin à parcourir pour qu’elle puisse acquérir ses véritables lettres de noblesse. La formation permet justement de sensibiliser au rôle et à la dimension stratégiquede la Supply Chain dans une entreprise. Que ce soit pour mieux aligner les métiers ou former un CODIR, l’accompagnement au changementpasse aussi par la formation.

  • Miser sur l’expérience et la professionnalisation ! Fapics vous ouvre les portes 

Les supply chain managers se doivent d’être doté-es de suffisamment d’expériences pour lancer et mener à bien la définition du plan de formation de leurs collaborateur-es.

« Fapics, grâce à son réseau de partenaires accompagne et aide les entreprises à trouver des partenaires de formation fiables et expérimentés pour choisir et mener les formations adéquates ».

  • Quelle est le positionnement de la France en matière de certifications internationales  ?

Il est vrai que la France accuse un sérieux retard en matière de certifications internationales. Notre pays compte 6 fois moins de certifié-es par habitant-e qu’en Belgique par exemple, 40 fois moins que dans certains pays d’Asie. Il est temps de combler ce retard et de faire comprendre aux salarié-es et employeur-es que la formation est l’opportunité d’une montée en compétence : c’est une véritable valeur ajoutée dans l’évolution de sa carrière et sur un CV.

Dans nos environnements en perpétuelles évolutions, ces temps de formation sont aussi l’occasion de ressouder une équipe, de prendre du recul sur un quotidien trop souvent chronophage qui laisse peu de place à l’expérimentation et à l’innovation. Se former aujourd’hui c’est aussi innover demain et augmenter sa compétitivité et sa croissance. Au cours de cet atelier les adhérent-es Fapics passé-es par ces parcours de formations ont pu témoigner des avantages de ces certifications.

Pour ce qui est des certifications Demand Demand, la France est un pays leader et dispose de nombreux trainers reconnu-es à l’international. C’est d’ailleurs Fapics qui a contribué à ce que l’Hexagone soit l’un des tout premiers pays dans le monde en ce qui concerne le déploiement de DDMRP et maintenant du concept de Demand Driven Adaptive Enterprise. C’est une chance pour notre pays ! Nous devons nous en féliciter mais plus encore continuer à promouvoir largement ce savoir-faire pour convaincre d’autres entreprises françaises à former leurs salarié-es à ces pratiques et méthodologies réellement innovantes et génératrices de ROI.

  • Les formations existantes – Retrouver l’intégralité des formations DDI sur le site de Fapics 

Les participant-es ont pointé la formation Demand Driven Supply chain Fundamentals, idéale pour comprendre le pourquoi de l’évolution de plus en plus de supply chains, en particulier les plus complexes, vers la méthodologie Demand Driven MRP afin de transformer leur entreprise en Demand Driven Adaptive Enterprise (DDAE). Cette formation a été conçue pour s’adresser à tous les collaborateur-es, spécialiste ou pas du supply chain management, et dirigeant-es qui veulent installer un langage et une vision commune de leur projet d’entreprise.

La formation Demand Driven Planner vise les opérationnel-les ou « mécanicien-nes » de la Supply Chain tandis que la certification Demand Driven Leader s’adresse plus particulièrement aux supply chain managers et dirigeant-es d’usine ou de sociétés afin de mieux comprendre comment la supply chain sert de levier pour la mise en place de leur stratégie et comment l’aligner avec la tactique et les opérations. Il est à noter que les parcours de formation du Demand Driven Institute sont tout aussi exigeants que ceux de l’APICS.

  • Quelles sont les liens entre Fapics et l’APICS ?

Fapics ne distribue plus les certifications APICS, mais ce sont ses partenaires qui le font, comme Agiléa, CFGI Logilité, ou encore PMI le partenaire allemand de Fapics. En revanche Fapics continue à recommander leurs certifications comme la très reconnue Certified Supply Chain Professional (CSCP). Les participant-es à l’atelier ont reconnu que cette formation est un « bon condensé de connaissances ». Idéale pour ceux qui changent de métier ou ceux qui disposent d’un niveau de connaissances avancées, CSCP exige tout de même un niveau d’investissement non négligeable. L’entreprise ESSILOR a confié être allée plus loin en combinant cette formation avec des MOOC du MIT et d’autres participant-es ont relevé qu’il fallait y ajouter une partie sur les nouvelles technologies.

Autre formation promue par Fapics, le modèle SCOR un « body of knowledge (BOK) » qui a fusionné avec l’APICS. L’entreprise Clasquin ETI française adhérente de Fapics a d’ailleurs formé ses salarié-es au modèle SCOR afin de mieux faire connaître la chaine de valeur « de bout en bout » de sa Supply Chain et renforcer le niveau de compétences de ses managers.

  • Depuis que l’APICS a supprimé le « basics » au profit du « CPIM part 1 », quelle formation certifiante recommande Fapics ? 

Fapics a trouvé une alternative avec le CSCA (Certified Supply Chain Analyst), qui est une formation de deux jours conçue par l’ISCEA dont Fapics a rédigé le participant workbook en collaboration avec ses homologues Sud-Africains de SAPICS et en y ajoutant une annexe officielle sur la méthodologie Demand Driven MRP afin que les néophytes en Supply Chain Management apprennent à la fois les bonnes pratiques traditionnelles mais aussi les approches innovantes.

  • Et pourquoi ne pas devenir instructeur-e international et enseignant-es en école en France ?

En outre, Fapics recommande à tous ses adhérent-es formateur-es internes de suivre la formation « Train the Trainer » de l’APICS pour se lancer dans l’enseignement en interne et aussi afin de transmettre leur passion pour leur métier dans les écoles.

Ne dit-on pas que 40% de l’emploi du temps d’un e-manager moderne devrait être consacré à former ses collaborateur-es ? Train the Trainer enseigne aussi toutes les bonnes pratiques pour communiquer en public de façon percutante.

  • Témoignage de Rémi LEQUETTE, nouveau Président de Fapics et Principal Solution Designer at LLamasoft 
Au cours de mon parcours professionnel j’ai été amené à me former afin de mieux appréhender la complexité de nos supply chain industrielles. C’est ce qui m’a conduit à Fapics qui m’a orienté vers les certifications APICS. J’ai introduit le BSCM [1] pour tous les consultants que j’encadrais à l’époque, puis j’ai passé le CSCP [2]. L’approche m’a séduit, j’ai poursuivi avec l’association, et me suis impliqué dans le test de la nouvelle certification d’introduction au Supply Chain Management CSCA [3] de l’ISCEA [4]. Je suis ainsi devenu instructeur APICS et je participe au développement des instructeur-es pour Fapics.

Pour se former en supply chain management et trouver les organismes de formations recommandés par Fapics l’association française de Supply Chain Management : www.fapics.org


[1] Basics of Supply Chain Management, ex – premier module de CPIM Certified in Production and Inventory Management de l’APICS, aujourd’hui transformé en CPIM Part 1

[2] Certified Supply Chain Professional de l’APICS s’adresse aux dirigeant-es des supply chains globales

[3] CSCA : Certified Supply Chain Analyst co-developpé par Fapics, SAPICS et ISCEA présente les bonnes pratiques en SCM avec une annexe sur DDMRP autorisée par le Demand Driven Institute

[4] ISCEA : International Supply Chain Education Alliance, organisme international de certification

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE