Retour sur le START-UP BREAKFAST #1 - L’anti-pitch de Yelloan et Tempow

0
632

C’est le mois dernier que FINANCE INNOVATION co-organisait avec Estimeo son START-UP BREAKFAST #1 : L’occasion pour les participants de petit déjeuner autour de deux start-up afin de partir à la recherche des ressorts et de la résilience des innovateurs. Ce moment d’échange aura permis à deux startuppeurs de faire un retour d’expérience sur leurs parcours entrepreneuriaux : déclics, valeurs, échecs, succès, etc. Retour sur cette matinée.

Aujourd’hui l’écosystème français de l’innovation est en plein boom, les startups se multiplient et les investisseurs sont de plus en plus actifs. Un vent entrepreneurial souffle et emporte avec lui de nombreux porteurs de projet. Mais la route du startuppeur n’est jamais facile, elle est semée d’embûches mais surtout de grandes questions : comment conquérir son marché ? Comment séduire ses premiers clients avec un produit minimaliste ? Comment trouver ses partenaires ? Comment convaincre ses investisseurs pour financer le développement futur ? etc… Entre concours de pitch et levée de fonds, l’entrepreneur doit constamment se battre pour réussir. Malgré toutes ces difficultés, l’expérience entrepreneuriale attire résolument de plus en plus de monde. C’est le cas de nos deux invités Michaël Diguet, cofondateur de Yelloan et Vincent Nallatamby, cofondateur de Tempow.

Loin du storytelling traditionnel, retour sur une séance d’anti-pitch avec Tempow et Yelloan pour une expédition sur les chemins de l’entrepreneuriat …

Pour cette première édition du Startup Breakfast co-organisé par Finance Innovation et Estimeo, nous avons eu la chance d’accueillir Michaël, 36 ans, ancien directeur R&D chez Dassault System mais surtout co-fondateur de Yelloan. Fondée en 2015, Yelloan reçoit en 2016 le prix Fintech de l’année par le pôle de compétitivité Finance Innovation pour son développement du concept de garantie participative. Une innovation financière qui a pour but de rendre le crédit à la consommation accessible au plus grand nombre, plus spécifiquement à ceux qui en sont exclus par les circuits traditionnels.

Nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir Vincent, 24 ans, tout jeune diplômé de l’ESSEC et co-fondateur de Tempow, une jeune entreprise très technologique qui s’attaque au protocole Bluetooth de nos appareils pour redéfinir notre expérience audio. Connecter nos enceintes et nos casques, c’est le premier combat de Tempow qui vise à démocratiser une expérience audio de haute-qualité.

L’équipe au cœur du projet entrepreneurial…

Au travers de la discussion, le thème de l’équipe a été prédominant. Dès les premières questions sur la décision d’entreprendre ou la recherche de projets, l’équipe a été identifiée comme un facteur clé par nos deux participants.

L’important pour nos deux entrepreneurs est de bien choisir ses associés pour le long-terme. Il faut partager une vision commune qui permet d’inscrire le projet dans la durée. Attention aussi à la montée en charge qui va de pair avec la croissance : construire une équipe solide dès le début est un bon moyen d’y faire face.

De l’équipe au projet pour Tempow

Pour Vincent, l’équipe a été le facteur déclencheur, il a en effet trouvé ses associés avant même de trouver son projet. C’est lors d’une année d’échange à l’université de Berkeley que Vincent rencontre ses associés. Ils prennent ensemble la décision d’entreprendre, d’innover et se penchent donc sur des séances de “brainstorming“ pour trouver leur idée. C’est à travers une approche “product — market fit“ qu’ils décident de s’attaquer à la façon dont nous utilisons le Bluetooth : innover dans les usages mais aussi dans la façon dont est conçue la technologie en elle-même. C’est en partant de constat simple, « aujourd’hui nous ne pouvons pas connecter plusieurs enceintes Bluetooth en même temps et entre elles » que l’aventure Tempow a commencé.

Michaël, lui aussi, a insisté sur l’équipe à travers la durée de vie du projet, et plus particulièrement sur l’importance d’une vision commune qui permet de rester soudé sur le long terme et de maintenir une dynamique saine. C’est avec son père, fort d’une longue expérience dans le crédit, et un ami qu’ils développent leur solution de micro-crédit.

Si l’équipe a été un facteur déterminant dans la création de Tempow et Yelloan, son impact ne s’arrête pas là. Elle est rapidement devenue un élément clé de la stratégie de ces deux boites et s’est transformée en avantage concurrentiel de long terme. Ces deux startups ont en effet continué d’appliquer une logique de “très petite équipe“ pour rester compétitif et agile. Dans cette optique, le recrutement est un enjeu majeur. L’adoption d’une stratégie de recrutement “top talents“, combinée à l’approche “très petite équipe“ a permis aux deux startups de se focaliser sur leur cœur de métier : innover !

Ainsi Yelloan a développé une intelligence artificielle sous forme de chatbot dédiée au crédit afin d’automatiser et de continuer à faciliter l’accès au crédit. Tempow continue de travailler sur nos protocoles Bluetooth : « Sortir de l’audio, rester dans le Bluetooth » pour nous proposer de nouveaux usages. Pour nos deux startups le chemin est clair, construire sa stratégie de développement autour de ses avantages : continuer d’innover pour continuer de se développer.

Le  » lean management  » pour une amélioration continue et collective

Cette vision de l’équipe humaine au cœur du business se traduit aussi par une approche différente du management. Pour motiver ses équipes et partager leur vision, Michaël et Vincent ont tous deux adopté des techniques de “ lean management “ qui vise une amélioration continue du travail en équipe, notamment à travers une hiérarchie horizontale. Michaël souligne aussi la place donnée à l’apprentissage par le tâtonnement de ses collaborateurs, laissant à ces derniers le droit à l’erreur. Mais, selon Vincent, certains process ont leur place et il a par exemple instauré des rencontres en face-à-face hebdomadaires avec les membres de son équipe. Si le projet est “scale-up“, l’équipe doit l’être aussi !

L’équipe n’est pas seulement un facteur de développement ou une préoccupation opérationnelle mais c’est aussi un facteur d’accès au financement. Tout entrepreneur sait que les investisseurs reposent une partie de leur décision d’investir sur le facteur humain. Mais, comme le fait remarquer Michaël, les investisseurs ne s’arrêtent pas qu’aux fondateurs. Beaucoup de fonds vont aussi juger de la capacité d’un projet à attirer les “tops talents“ mentionnés précédemment. Selon Michaël, il faut montrer la capacité à attirer des gens motivés, talentueux et qualifiés. Cela permet de jauger de la capacité d’évolution d’un projet et peut répondre à des inquiétudes sur l’inévitable montée en charge.

Pouvoir témoigner de la capacité d’évolution de son projet a aussi été un facteur très important pour Tempow qui est rentré en contact avec des investisseurs très tôt. Pouvoir, mois après mois, démontrer de l’évolution du projet a permis à Vincent de convaincre ses investisseurs.

Trouver des investisseurs engagés au-delà du financement

Tempow et Yelloan ont pris des chemins de financement différents, mais en tirent des enseignements similaires. Michaël souligne l’importance de garder le but de la levée de fonds en tête, d’avoir un plan d’attaque et d’utilisation des fonds précis. Il conseille aussi de s’intéresser aux bienfaits autres que monétaires apportés par les investisseurs, comme le réseau, la culture, et le partage d’une vision. C’est en rentrant en contact avec plusieurs fonds d’investissement, et éventuellement, en les mettant en compétition qu’il a pu obtenir le meilleur deal pour sa startup.

Vincent, lui, est passé par des investisseurs privés et un choix de financement à l’anglo-saxonne, avec des « bons convertibles »w, lui permettant d’accélérer le processus de levée et de se concentrer sur le développement et la commercialisation de leur solution. Toujours bien garder ses objectifs en tête est capital, que cela soit en termes de développement, de levée de fond ou d’accompagnement.

Aujourd’hui Yelloan et Tempow continuent d’innover et de se développer. Malgré les différences de leurs projets, Vincent et Michaël se sont posé les mêmes questions et ont construit leur entreprise avec les mêmes préoccupations : une vision, une équipe, du financement et beaucoup d’innovation.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE