S-money met la main sur E-Cotiz pour accélérer sur le paiement associatif

0
1851
Le marché des cotisations collectées par les associations sportives françaises représenteraient 1,7 milliard d'euros par an. (Crédit : D.R)

La filiale de paiement électronique S-money du groupe BPCE acquiert 55% de la startup E-Cotiz. Cette dernière facilite le règlement des cotisations d’associations, notamment sportives.

S-money prend ses marques. Après s’être renforcé en 2015 en rachetant le spécialiste des cagnottes en ligne Lepotcommun.fr, puis Depopass, spécialisé dans les transactions automobiles, au printemps 2016, la filiale du groupe BPCE annonce une nouvelle acquisition. S-money vient en effet de racheter la start-up E-Cotiz, première solution de gestion de cotisations pour les associations sportives en France. Un rapprochement qui s’inscrit dans l’ambition affichée de devenir le leader des paiements associatifs en France, a expliqué Groupe BPCE. S-Money a pour l’instant acquit 55% de sa proie et envisage de monter à 100% du capital d’ici trois ans. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué.

Déjà 500 000 utilisateurs

Créée en 2014 par Jauffray Dunyach, E-Cotiz peut se prévaloir de plus de 500 000 utilisateurs cumulés, 2000 associations référencés et d’une croissance de son activité de 240% l’an passé. Elle propose une solution digitale, innovante et sécurisée pour faciliter la gestion des cotisations. Simple d’utilisation, la solution offre une vision instantanée des encaissements avec un gain de temps pour les bénévoles et un service apprécié des adhérents qui ont l’habitude de payer en ligne. Les associations optant pour E-Cotiz s’affranchissent de la contrainte de leur délai d’encaissement, dans la mesure où les cotisations sportives sont pour la plupart réglées par chèques.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE