Sparkling Partners lève 5 millions d’euros pour accompagner 25 nouvelles start-ups

0
972
Sparkling Partners fait partie du site lillois Euratechnologies, bénéficiant d'une forte renommée internationale. (Crédits : D.R)

Créé à Lille, le fonds d’amorçage Sparkling Partners lève 5 millions d’euros pour accompagner une vingtaine de start-ups.
Start-up studio privé basé à Lille et Paris, Sparkling Partners vient de boucler un tour de table de 5 millions d’euros. Créateur de start-ups innovantes depuis 2014, Sparkling Partners engage son expertise, ses réseaux, ses ressources humaines, techniques, commerciales et financières pour la réussite des entreprises accompagnées. Le studio a déjà propulsé plus de 15 projets et start-ups, Sparkling Partners entend aujourd’hui accélérer son développement, avec le soutien de nouveaux actionnaires. Thierry Petit, PDG de Showroomprivé prend ainsi part au capital de Sparkling Partners aux côtés du groupe Finorpa, spécialisé dans l’accompagnement financier des entreprises des Hauts-de-France.

Investir dans la R&D

La jeune pousse prévoit de mettre à profit cet investissement pour accompagner 20 à 25 projets en 2017. Par ailleurs, elle a l’intention d’investir dans sa filiale technologique Sparkling Tech dédiée à la R&D, comme l’explique Charles Perrard, co-fondateur Sparkling Partners. « Cette nouvelle levée de fonds va nous permettre d’accélérer le développement de ces startups, mais aussi de lancer plus de nouveaux projets. Nous souhaitons également investir dans notre filiale technologique Sparkling Tech dédiée à la R&D et au prototypage pour tester de nouvelles idées, créer de nouveaux concepts disruptifs et identifier des porteurs pour les mener au succès »

SmartPixels et Equisense parmi les propulsés

Parmi les projets innovants déjà lancés par Sparkling Partners, citons SmartPixels qui propose un service alliant la réalité augmentée au mapping vidéo pour digitaliser des objets physiques à l’infini. Sparkling Partners accompagne également Equisense, qui vient de lever 3 millions d’Euros pour soutenir la conception de capteurs pour le monitoring de la santé et performance du couple cavalier-cheval.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE