« La Banque de France expérimente en condition réelle la technologie Blockchain » par Thierry Bedoin / @banquedefrance

0
2486

La Banque de France souhaite mettre en place la première blockchain opérationnelle dans un cadre interbancaire (ICS), après une expérimentation concluante de cette technologie.

Thierry Bedoin, Directeur de l’Organisation du Système d’Information à la Banque de France, nous dévoile le processus d’appropriation de cette technologie innovante par la banque centrale française.

La technologie blockchain, qui permet de mettre en commun des informations certifiées, présente un champ d’application particulièrement large, et concerne potentiellement l’ensemble des acteurs financiers, y compris les banques centrales.

Si cette technologie n’a pas encore acquis le degré de maturité nécessaire pour constituer une solution sûre et performante dans le domaine des transactions financières, elle apparaît néanmoins suffisamment avancée pour représenter une façon rapide et simple pour la Banque de France d’échanger et de partager des informations, des données… avec les différents acteurs du système financier.

La démarche que nous avons suivie a consisté à mener une première étude pour identifier les premiers cas d’usage pour lesquels la technologie blockchain présente un intérêt, et à réaliser, avec le concours de deux start-up (France Blockchain et Labo Blockchain), un « Proof of Concept » pour évaluer les capacités et les risques liés à sa mise en œuvre.

Les conclusions de cette expérimentation ont permis de confirmer que l’utilisation de la technologie blockchain était pertinente pour partager des données de référentiels de Place et présentait des avantages techniques et financiers, tout en offrant l’opportunité de simplifier le processus de mise à jour et de consultation des données.

Un premier domaine d’emploi concernant le partage d’un référentiel de Place, le fichier des Identifiants Créanciers SEPA (ICS), a été retenu pour un démarrage d’ici fin 2016 avec un premier cercle restreint de banques. Aussi, la stratégie proposée par la Banque de France vise-t-elle à mettre en place la première blockchain opérationnelle dans un cadre interbancaire.

La mise en œuvre se fera dans un premier temps avec un nombre limité de banques volontaires pour s’inscrire dans cette dynamique. Les modalités actuelles de gestion des ICS seront maintenues pour les autres établissements jusqu’à la généralisation de la solution blockchain.

Cette démarche vise à innover, tout en adoptant une approche pragmatique et concrète permettant de mesurer, en grandeur réelle avec les acteurs de Place, les apports et limites de cette nouvelle technologie.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE